Arbrealettres

Poésie

Ancien temps (André Frénaud)

Posted by arbrealettres sur 13 juillet 2021



Ancien temps

Moulin sur l’eau, vieux pensionnat
pour les blés et les souris.

(André Frénaud)


Illustration

10 Réponses vers “Ancien temps (André Frénaud)”

  1. filamots said

    Est-ce des haïkus ? Je n’ai pas compté 🙂
    En tout cas, l’illustration étant belle, je me suis égarée sur le lien de l’illustration et c’est comme cela que je m’aventure en d’autres lieux à la découverte d’autres mots, d’autres photos, d’autres dons.

    Merci, toujours merci…ce n’est que cela que je puis dire !

    • arbrealettres said

      oui toujours merci merci … la Poésie! lol!!! (((-:
      Pour les Haïkus moi non plus, il y a longtemps que je ne compte plus
      ce qui compte c’est « l’esprit » du Haïku et je trouve qu’André Frénaud l’a bien cet esprit poétique qui … « fulgure »!
      oui si ces petites graines nous font rayonner alors c’est que le Poème est … réussi comme dirait Prévert!

  2. filamots said

    Entre la poésie et les illustrations, tant de découvertes à approfondir, à explorer, je n’arrêterais pas si je m’écoutais. 🙂
    Comme Vladimir Kusch, j’ai adoré la découverte et la promenade sur Gooooog…….. 🙂
    Et c’est toujours poète grâce à toi, semeur d’aussi belles graines.
    Tu m’inspires parfois de la poésie à ton attention, mais je n’ose, les autres pourraient croire que je te fais du gringue alors que c’est de l’amitié, de la reconnaissance, de l’émotion, et un si grand merci. Je sais que tu comprendras ce que je veux dire.
    Bisous

    • arbrealettres said

      oui, oui t’inquiètes!! Oh il faut regarde la lune pas le doigt, je ne suis qu’un Passeur et ça me va tout à fait!! lol!!
      Merci Gene de tes comms enthousiastes et chaleureux (-:

      • filamots said

        Je regarde la lune, et je vois assis dessus un poète qui jette dans l’univers tous ces mots qui sont autant d’étoiles dans mon paysage personnel et sur son blog pour les autres. En espérant qu’ils le ressentent comme moi. 🙂

        • arbrealettres said

          il suffit de trouver un seul poème qui nous fasse vibrer
          et nous ne regarderons plus jamais la Poésie comme un truc poussiérieux et désuet! lol!

  3. filamots said

    Oh non ! pour moi la poésie a encore pris bien d’autres dimensions. Et puis toi tu en donnes une autre à ta manière. Elle est si riche cette distribution 🙂

    La poésie c’est à l’infini, comme l’univers 🙂
    Cela n’a jamais été pour moi poussiéreux, question de sensibilité peut être ? Je ne me suis jamais posé la question.
    Il est vrai qu’un jour dans le tram, un homme monte et récite un poème. J’ai écouté les rimes et les phrases qui étaient belles. Le monde autour de moi, air gêné, ennuyé, se détournait, ne sachant que faire….j’ai ressenti ces ondes….pas agréables pour ce poète qui osait venir déranger ce quotidien et nous emmener avec lui dans son univers personnel.

    Cela m’a plu et étonnée, cela devait être dur et difficile pour lui. Je n’avais pas le temps de descendre sinon j’aurais parlé à ce poète ou semeur de mots. La démarche est si belle.

  4. filamots said

    Non je ne connais pas les souffleurs ou chuchoteurs ? Tient tient, m’en irai chercher sur la toile en matière de poésie.

    • arbrealettres said

      Amusant ce qu’ils font
      Une manière comme une autre et plutôt poétique
      de PASSER la Poésie (((-:

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :