Arbrealettres

Poésie

Part irréductible (André Frénaud)

Posted by arbrealettres sur 22 juillet 2021



Les rêves que je n’ai pas vécus
même en rêve,
ceux qui sont enfouis au profond
du grand ciel de lumière
qui est prisonnier,
ceux qui empoisonnent
sont ceux-là qui sauvent,
ceux qu’ils n’auront pas,
ceux qu’elle n’aura pas,
je ne les connaîtrai peut-être jamais
ceux-là qui affleurent par le seul poème.

(André Frénaud)

Illustration: Jean-Paul Avisse

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :