Arbrealettres

Poésie

St-Victorien (Pierre Albert-Birot)

Posted by arbrealettres sur 16 octobre 2021



St-Victorien

La nuit elles envoyaient le jour à toute la ville
Par un carreau cassé
Dans l’usine morte
J’ai vu les machines immobiles
Des toiles d’araignées verrouillaient la porte
Et nous avons continué
A marcher sur la route

(Pierre Albert-Birot)


Illustration

2 Réponses vers “St-Victorien (Pierre Albert-Birot)”

  1. Besnard Jean-Baptiste said

    Tristesse d’une usine abandonnée, ce qui est fréquent.

    Ville

    Ville froide de la pluie
    La fumée de ses toits
    Les maisons sont accroupies
    Sur leurs escaliers de bois

    Les vitrines du négoce
    Entourent les magasins
    Les arbres sont sans écorce
    Et les jardins sans raisins

    Sur le trottoir paisible
    Les tapis sont secoués
    On entend des cris enroués
    Sur le boulevard tranquille.

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :