Arbrealettres

Poésie

JEUNESSE (Mireille Gaglio)

Posted by arbrealettres sur 19 octobre 2021




JEUNESSE

Petite fille au visage lisse,
Le temps, semble-t-il, sur toi, glisse :
Tu n’as encore ni rides, ni sillons,
Ni vallées, ni vallons…

Et pourtant, tu vas changer :
Insensiblement,
Tu vas perdre ce visage innocent,
Pour prendre un regard plus ardent.
La vie, passant,
Va laisser ses traces :
Tu les verras dans la glace…
Ton visage,
Livre ouvert,
Dont les pages
Tous sentiments offerts,
Diront tes luttes et tes batailles,
Tes défaites et tes victoires,
Tes rages et tes semailles…
Heures de tristesse ou bien de gloire,
Et tout ce que tu auras récolté…

La vie nous donne le visage
Qu’on a ensemencé…

(Mireille Gaglio)

2 Réponses vers “JEUNESSE (Mireille Gaglio)”

  1. Mireille Gaglio said

    J’ai été très étonnée de découvrir mon poème par pur hasard sur votre site! Heureuse aussi, car cela prouve que la poésie est encore lue… Dommage que je ne l’ai pas su plus tôt. Très jolie illustration qui permet à chacun d’imaginer le visage d’enfant, puis d’adolescente et enfin de femme que lui inspire ce texte.

    Mireille Gaglio

    • arbrealettres said

      Merci Mireille!

      Ca me fait toujours plaisir d’avoir un retour (toujours TRES positif jusqu’ici) des Poètes!

      Je suis tombé … non « monté » (lol) en Poésie il y a peu finalement et je me suis dit que ce pouvait être sympa de partager les perles découvertes au fur et à mesure de mes lectures

      Apparemment la Poésie parle toujours même dans notre monde si matérialiste et même finalement nous en avons encore plus besoin!

      Du coup je suis allé voir sur Google et j’ai trouvé: http://mireille.gaglio.free.fr/

      et :

      Dans notre société actuelle où tout va à un rythme effréné, où tout est préfabriqué, « pré-pensé », il devient de plus en plus difficile d´ « être ». Les médias nous imposent leurs nouvelles stars à grands coups de matraquage, la publicité nous dicte nos produits, la radio, la télévision nous influencent fortement. Face à cet assaut, où demeurent nos pensées, notre « être », notre« moi » ?

      « Je pense, donc je suis », cette maxime de notre grand philosophe Descartes, je la fais mienne. L’écriture représentant en quelque sorte l’aboutissement de la pensée, la concrétisation, certes parmi d’autres, de l’être, du « moi », j’écris. Mes poésies sont le reflet d’une pensée parfois sérieuse, parfois enjouée, quelquefois ironique ou moqueuse, peut-être triste, mais toujours bienveillante.

      Tout à fait d’accord!!

      Bonne continuation poétique!

      Puis-je «  »emprunter » » quelques textes ? (en citant bien-sûr l’auteur!) si j’en trouve qui me touche? (c’est une anthologie un peu partiale! lol!)

      Si ça vous dit un Index des textes publiés ici: http://pagesperso-orange.fr/coolcookie/poesie/index.html

      Merci encore!

      Christian

      🙂

      Blog de Poésie: https://arbrealettres.wordpress.com
      Index: http://pagesperso-orange.fr/coolcookie/poesie/index.html
      Blog de Photos: http://arbreaphotos.wordpress.com

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :