Arbrealettres

Poésie

Il y a suffisamment (Jean-Baptiste Besnard)

Posted by arbrealettres sur 24 mars 2022




Il y a suffisamment de souffrance
D’enfants sans foyer
D’oiseaux sans nid
Pour y ajouter la colère

Il y a suffisamment de murs
Pour enfermer l’univers
De déchets d’usines
Pour polluer les rivières

Mais y a-t-il assez de branches
Pour y accrocher les fruits
De fleurs et d’herbe
Pour y recevoir la rosée ?

Y a-t-il assez de miroirs
Pour capter la lumière
Et réfléchir la beauté ?

Y a-t-il assez de maisons
Pour laisser le froid dehors
Et de rêves pour bercer les enfants ?

(Jean-Baptiste Besnard)

Trouvé chez Jean-Baptiste ici

13 Réponses vers “Il y a suffisamment (Jean-Baptiste Besnard)”

  1. Miroirinette said

    Ma réponse OUI, oui, lui, vouiiiiiiiiiii. Ce n’est pas une question de manque, c une question de frontières entre laideurs et beautés, frontières érigées par ceux que ça arrangent et qui bizarrement accentuent, étalent la laideur.

    • arbrealettres said

      Réponse TRES optimiste!! Bravo!!! (((-:Quand je lis les « canards » du RER: Direct Matin ou 20 minutes je me dis que vraiment on aime étaler les faits divers sordides… où sont toutes les BONNES nouvelles
      qui arrivent à chaque seconde?? La Poésie, la Beauté existent aussi ‘en VRAI » pourquoi ne pas l’écrire, le chanter??!!
      Ce serait gentil si vous voulez/pouvez d’aller répondre chez Jean-Baptiste (lien en dessous) (((-:
      Merci du comm Miroirinette!
      Ch

  2. Mireille Gaglio said

    Il y a assez d’arbres, assez de maisons, assez de beauté, mais nous manquons de générosité et sommes tellement préoccupés de nous-mêmes que nous allons les yeux fermés, sans voir tout ce qui est source de beauté et de joie… c’est tout le problème…

    Une autre attitude ne changerait sans doute pas le monde, mais permettrait certaines « améliorations »…

  3. arbrealettres said

    OUI! Rester déjà dans l’INSTANT PRESENT et ouvrir ses sens au lieu de penser au passé ou au futur… sortit de la prison du Mental ((-:

  4. Jean-Baptiste Besnard said

    Pour moi, ce texte assez ancien reste totalement d’actualité et l’est de plus en plus. Il faudra réagir si l’on veut sauver quelque chose car ce n’est pas ceux qui devraient le faire qui le feront

  5. Lara said

    C’est bien la colère, cette saine et légitime colère, contre l’injustice, le scandale et l’intolérable barbarie, qui conduit à la révolution ..!
    Mais la notion de misère, vue par écran interposé et banalisée, reste abstraite ..Faut aller voir in situ.. oui VOIR ..et revenir changé(e) et agir ..et cela exige de penser
    (domaine du mental tant dénigré…Désolée Ch!!)
    Malheureusement l’indifférence règne partout et le monde est de plus en plus égocentrique..

    La beauté est toujours là ; elle ne va pas partir ..Un peu comme le soleil ..toujours là,..même quand on ne le voit pas ..

    • arbrealettres said

      non pas forcément indifférence mais « dépassés » par l’ampleur de la tâche… alors petits pas oui souvent mais déterminés malgré tout…

      Un jour, un grand incendie se déclare dans la forêt…

      Tous les animaux, terrifiés, observaient impuissants ce désastre.

      Seul le petit colibri, aussi frêle que déterminé, s’active en allant chercher quelques gouttes d’eau dans son bec, qu’il jette sur le feu, recommençant son manège sans relâche.

      Au bout d’un moment, le tatou agacé par cette activité à ses yeux inutile, lui dit :
      – « Colibri ! Tu n’es pas un peu fou ? Tu crois que c’est avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ? »
      – « Je le sais, répond le colibri, mais moi, au moins, je fais ma part. »

      • Lara said

        Désolée à nouveau (!) mais une petite histoire divertissante ne fait pas le poids ..
        ceci n’est pas de la fiction ..
        oui la disponibilité et l’engagement de proximité c’est un début et si facile à organiser…et pourtant..!!
        Ne partageant pas ton optimisme je ne suis pas convaincue qu’il ne s’agit pas d’indifférence..;-)

        • arbrealettres said

          il faut de la volonté et aussi du temps pour cela et dans nos sociétés « de loisirs » je pense que la plupart des gens sont le nez dans le guidon surtout avec cette crise qui n’en finit pas et tellement à faire ici ou ailleurs … pas indifférence pour tous mais lassitude certainement… mais ne pas oublier qu’il y a malgré tout beaucoup de béné-voles dans tellement d’associations… l’indifférence s’il elle existe n’est pas généralisée et donc restons optimistes et comme le dit cette histoire (pas divertissante pour moi) ne minimisons pas nos petites actions : tout sera mieux que rien et elle nous dit aussi ne nous occupons pas de ce que font ou ne font pas les autres: agissons 😉

          • Lara said

            …tu sais que c’est un sujet qui me tient à coeur et que ce que j’en dis ne sont pas que des mots ,..et les  » crises » et autres circonstances concernent tout le monde, même les bénévoles !! lol
            Ciao !

  6. Je viens de découvrir que ce texte dont j’ignorais qu’il avait été de nouveau publié a suscité tant de commentaires ce qui prouve sans doute qu’il reste malheureusement d’ actualité au XXIème siècle.

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :