Arbrealettres

Poésie

Quand j’ai fui Kyoto (No-Iné)

Posted by arbrealettres sur 27 mars 2022




    
Quand j’ai fui Kyoto,
Du printemps la douce haleine
Caressait la plaine;
Mais, à la frontière à peine,
L’hiver souffle en mon manteau.

(No-Iné)

Recueil: Poëmes de la libellule
Traduction: Judith Gautier
Editions: Beaux-Arts de Paris

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :