Arbrealettres

Poésie

Quand je me lève (Sumitaku Kenshin)

Posted by arbrealettres sur 25 juin 2022



Quand je me lève
il titube –
le ciel étoilé

(Sumitaku Kenshin)

6 Réponses vers “Quand je me lève (Sumitaku Kenshin)”

  1. Lara said

    Il doit se lever de très bonne heure !!:-)

    • arbrealettres said

      Autre explication: peut-être abus de saké 😉

    • arbrealettres said

      Terrible autre version que je viens de découvrir …
      Kenshin est né Harumi Sumitaku à Okayama à l’ouest d’Ōsaka. Pendant longtemps il souhaite devenir dessinateur. À l’âge de 15 ans, il décide alors de ne pas aller au lycée mais d’entrer dans la vie active : il souhaite devenir cuisinier. Âgé de 15 ans, Kenshin trouve une place de serveur. En parallèle, il suit des cours du soir à l’école hôtelière. Âgé de 17 ans il travaille dans quelques restaurants et il commence aussi à se passionner pour le bouddhisme. Âgé de 18 ans il est ordonné prêtre bouddiste et il monte un hermitage. Âgé de presque 23 ans, Kenshin est diagnostiqué avec une leucémie aiguë et doit être hospitalisé à l’hôpital de la ville. Il se met au haïku et il en adopte la forme libre. Il meurt à l’hôpital d’Okayama à 25 ans et dix mois. Il laisse 281 haïkus.

      • Su-un said

        Oui, une étoile filante…Mais tellement de beauté dans son sillage. D’où nous sommes il brille au présent.

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :