Arbrealettres

Poésie

L’internel regard (Michel Camus)

Posted by arbrealettres sur 27 juillet 2022


Le_cri_

Le cri du naître,
premier acte du mourir
Cesser de mourir veut dire s’infinir
dans l’éternel retour du silence
au silence.
La chair retourne à la terre
La vie à la démesure de la vie.
L’internel regard (dépouillé de soi et du monde)
à l’énigmatique nudité de son propre silence

(Michel Camus)

2 Réponses vers “L’internel regard (Michel Camus)”

  1. Lara said

    Des mots qui fouettent et demandent qu’on les regarde de près ..
    ..Ce verbe  » s’infinir »…!

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :