Arbrealettres

Poésie

Pour peu que vers le soir (Nakahara Chūya)

Posted by arbrealettres sur 4 août 2022



 

Pour peu que vers le soir, minuscule sous le vaste ciel,
je puisse sentir le monde,
je n’aurais alors aucun sujet de me plaindre.

(Nakahara Chūya)

Découvert chez Lara ici

Illustration: Caspar David Friedrich

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :