Arbrealettres

Poésie

L’EMPAILLEUR D’OISEAUX (Jean Follain)

Posted by arbrealettres sur 29 octobre 2022




L’EMPAILLEUR D’OISEAUX

L’empailleur s’était assis
devant les gorges roses
les ailes vertes ou mauves
de ses passereaux
rêvant à son amante
au corps si différent
parfois si près aussi
de celui des oiseaux
qu’il lui paraissait
très étrange
dans ses courbes et ses volumes
dans ses couleurs et ses parures
et dans ses ombres.

(Jean Follain)

Illustration: James LeGros

 

Une Réponse vers “L’EMPAILLEUR D’OISEAUX (Jean Follain)”

  1. Oiseaux transcendants
    ————

    Nous chantons les splendeurs de la terre et des eaux,
    Nous admirons surtout la nature sauvage ;
    Nous pouvons voyager vers de lointains rivages,
    Nous célébrons le chêne et vantons le roseau.

    Sur Terre, aucun endroit n’a de plus beaux oiseaux,
    Nulle part on ne voit de si nobles plumages ;
    La sirène se tait face à notre ramage,
    Les fileuses de mort délaissent leur fuseau.

    Les arbres, contemplant le soleil qui décline,
    Méditent sur leur vie et dans le vent s’inclinent ;
    Le plus âgé d’entre eux nous parle gentiment.

    Ils vivent comme nous la présence divine ;
    Quant aux humains, très peu désormais la devinent,
    Car leur monde est atteint de désenchantement.

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :