Arbrealettres

Poésie

Sur un chat feignant (Henri-Frédéric Blanc)

Posted by arbrealettres sur 3 décembre 2022


20090627_101927_

En boule, les yeux fermés comme des murs,
le nez enfoui au fond de sa fourrure,
monsieur Chat est resté, je le jure,
douze heures près du poêle
sans remuer d’un poil!
Une telle maîtrise du corps
est digne du Livre des records.

(Henri-Frédéric Blanc)

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :