Arbrealettres

Poésie

Résultats de recherche

PAR L’INFLUENCE DU PRINTEMPS (Rubén Darío)

Posted on 24 février 2018


Illustration      PAR L’INFLUENCE DU PRINTEMPS Dans le vase de cristal il y a des fleurs nouvelles. Cette nuit, il y eut une pluie de baisers. Elle réveilla un faune bicorne à la poursuite d’une âme émotive. Nombre de fleurs exprimèrent leur parfum. Dans la passionnelle syrinx grandirent sept voix qui dans sept roseaux furent […]

Read the rest of this post...

Posted in méditations, poésie | Leave a Comment »

Aux modernes (Charles Leconte de Lisle)

Posted on 2 décembre 2014


  Aux modernes Vous vivez lâchement, sans rêve, sans dessein, Plus vieux, plus décrépits que la terre inféconde, Châtrés dès le berceau par le siècle assassin De toute passion vigoureuse et profonde. Votre cervelle est vide autant que votre sein, Et vous avez souillé ce misérable monde D’un sang si corrompu, d’un souffle si malsain, […]

Read the rest of this post...

Posted in méditations, poésie | Leave a Comment »

Happé par la machine (Attila Jozsef)

Posted on 12 juin 2018


Happé par la machine! et déjà le sang sourd, Sa tête tombe à terre et pâlit sa paupière, Il va régner sur la vermine pour toujours, On l’étend dans la cour sur la fraîcheur des pierres. Sur ses mains d’ouvrier la nuit roule, éternelle, Certains – tristes et las – le regardent, l’envient, La lutte […]

Read the rest of this post...

Posted in poésie | Leave a Comment »

Regardez (Georges Ribemont-Dessaignes)

Posted on 20 octobre 2017


  Regardez, regardez, Messieurs, voyez cette puissante entreprise, Et comme ils travaillent sans trêve, se retournant dans les draps de la vie comme en un lit de cauchemar, Avec la sueur au front, les mains moites, et poursuivant on ne sait quelle aventure inéluctable, Comme des employés de bureau d’une administration impitoyable, devant une porte […]

Read the rest of this post...

Posted in méditations | 1 Comment »

La pente (Orhan Veli)

Posted on 14 septembre 2016


La pente Si dans l’au-delà, le soir, À l’heure de la fermeture de l’usine, Le chemin qui nous ramènera à la maison N’est pas aussi raide que celui-ci, C’est que la mort n’est pas une si mauvaise chose. (Orhan Veli)

Read the rest of this post...

Posted in méditations | 2 Comments »

La chaîne (Pierre Béarn)

Posted on 11 octobre 2015


    La chaîne cliquette en dépliant ses vertèbres. Cloc ! l’homme assis serre un écrou. Cloc ! Cloc ! et l’écrou fait glouglou, telles des gouttes d’eau tombant dans les ténèbres. Cloc ! Cloc ! Glouglou. Cloc ! Cloc ! la chaîne se déploie cueillant au vol le geste à faire pour que l’écrou […]

Read the rest of this post...

Posted in poésie | 2 Comments »

Le programme en quelques siècles (Armand Robin)

Posted on 18 août 2015


On supprimera la Foi Au nom de la Lumière, Puis on supprimera la lumière. On supprimera l’Âme Au nom de la Raison, Puis on supprimera la raison. On supprimera la Charité Au nom de la Justice, Puis on supprimera la justice. On supprimera l‘Amour Au nom de la Fraternité, Puis on supprimera la fraternité. On […]

Read the rest of this post...

Posted in poésie | 5 Comments »

L’effrayant (Etty Hillesum)

Posted on 5 février 2018


Illustration: Charlie Chaplin      L’effrayant c’est que des systèmes, en se développant, dépassent les hommes et les enserrent dans leur poigne satanique, leurs auteurs aussi bien que leurs victimes, de même que de grands édifices ou des tours, pourtant bâtis par la main de l’homme, s’élèvent au-dessus de nous, nous dominent et peuvent s’écrouler sur […]

Read the rest of this post...

Posted in méditations | Leave a Comment »

Si dure, si forte, si froide (Langston Hughes)

Posted on 12 janvier 2018


Tous les tam-tams de la jungle battent dans mon sang Toutes les lunes farouches et ardentes de la jungle brillent au fond de mon âme. J’ai peur de cette civilisation, Si dure, Si forte, Si froide. (Langston Hughes) Illustration: Charlie Chaplin

Read the rest of this post...

Posted in poésie | Leave a Comment »

Ma tête est un écrou (Pierre Della Faille)

Posted on 19 octobre 2017


     Ma tête est un écrou, ma main une clé anglaise. Elsa vient d’accoucher d’un transistor. Son cerveau est un écran, son œil un commutateur. Elle m’offre au dîner un steak de mazout surgelé. Où sont nos piscines d’antan ? Le soleil nous est vendu dans un suaire en cellophane (Pierre Della Faille)

Read the rest of this post...

Posted in méditations, poésie | Leave a Comment »