Arbrealettres

Poésie

Résultats de recherche

La Vierge (Salvador Dali)

Posted on 3 septembre 2015


La Vierge ne monte pas au ciel en priant. Elle y monte par la force de ses antiprotons. (Salvador Dali) Illustration: Charles Le Brun   Publicités

Read the rest of this post...

Posted in humour, méditations | Leave a Comment »

Encore un fils (Norge)

Posted on 15 octobre 2018


Encore un fils N’aurais-tu pas un second fils, Seigneur ? La terre attend un nouveau labourage, L’argile est sourde et l’homme est oublieur ; Ta vieille voix n’a plus le même orage. Un jeune fils après mille et mille ans Pour nous éclore une jeune espérance. L’homme assoiffé guette un jeune printemps, Ta vieille croix […]

Read the rest of this post...

Posted in poésie | Leave a Comment »

Le complot (Andrée Chedid)

Posted on 10 septembre 2018


  Accours de tous tes membres aux fenêtres du large Reçois à face ouverte le sel après les nuits Dans le goulot des villes invente les marées Derrière chaque prunelle dépiste le voyage Ecarte les portes rêches escorte celui qui sombre Dénonce les mots de plomb Bouleverse les guêpiers Epèle dans l’argile les syllabes du […]

Read the rest of this post...

Posted in poésie | 2 Comments »

Encore plus loin (Zéno Bianu)

Posted on 9 septembre 2018


Illustration: Salvador Dali      Encore plus loin Encore plus loin que la route qui mène nulle part (Stanislas Rodanski) Tout entre en résonance chez les mordus d’éternité insurgés plein soleil toujours prompts au rebond pied au plancher ceux-là sont semblables à des capteurs de particules soufflées par les vents solaires ne sommes-nous plus que des […]

Read the rest of this post...

Posted in méditations, poésie | Leave a Comment »

Ah! laisse-moi un souterrain, un labyrinthe (Pablo Neruda)

Posted on 4 septembre 2018


Ah! laisse-moi un souterrain, un labyrinthe où accourir après, lorsque n’ayant plus d’yeux ni de toucher, je voudrai, dans le vide, redevenir ou pierre muette ou main de l’ombre. Je sais, tu ne peux toi, ni personne, ni rien, m’accorder ce lieu, ce chemin, mais que ferai-je alors de mes pauvres passions si elles n’ont […]

Read the rest of this post...

Posted in poésie | 1 Comment »

Julius Bissier jouait du violoncelle (Emmanuel Moses)

Posted on 14 août 2018


Illustration: Salvador Dali      Julius Bissier jouait du violoncelle Dans son journal, le peintre allemand Julius Bissier écrit : « Comme une araignée nous surprend dans le rêve et le sommeil, l’angoisse me saisit à la gorge » (13 novembre 1943) et le 16 janvier 1944 : « Il faut une force énorme pour attendre […]

Read the rest of this post...

Posted in poésie | Leave a Comment »

CHOSE PAUVRE (Georges Themelis)

Posted on 14 août 2018


  CHOSE PAUVRE Si je n’avais ce prétexte Couverture qui couvre en dissimulant le fantôme Cet habit sépulcral et mortuaire Je pourrais traverser le filet, me transpercer moi-même, passer dans un autre corps, dans un autre prétexte. Nuage indéchirable, corps resplendissant. Si je n’avais un vêtement lourd comme une armure Lambeaux par lambeaux j’enlèverais la […]

Read the rest of this post...

Posted in méditations, poésie | Leave a Comment »

On ne te demande pas de vivre (Joë Bousquet)

Posted on 12 août 2018


; On ne te demande pas de vivre, mais d’aimer la vie en acceptant qu’elle ne soit rien et n’ait un peu de vérité que par cet amour (Joë Bousquet) Illustration: Salvador Dali    

Read the rest of this post...

Posted in méditations | Leave a Comment »

Le matin (Pär Lagerkvist)

Posted on 9 août 2018


Le matin Matin aux lèvres de rose, être bien-aimé, chante pour moi. Chante une chanson, intacte et claire comme la rosée, comme le verre neuf, une chanson qui transfigure tout. *** Morgonen Älskliga varelse, morgon med rosenläppar, sjung för mig. Sjung en sång, tidig och klar som dagg, som ungt glas, en sång som förvandlar […]

Read the rest of this post...

Posted in poésie | Leave a Comment »

AUJOURD’HUI COMBIEN D’HEURES TOMBENT (Pablo Neruda)

Posted on 7 août 2018


Aujourd’hui combien d’heures tombent, tombent dans le puits, dans la nasse, dans le temps : elles sont lentes mais ne prennent de repos, elles tombent, se rassemblant au début comme des poissons, puis comme des pierres lancées ou des bouteilles. En bas, les heures avec les jours s’entendent, avec les mois, avec les souvenirs fumeux, […]

Read the rest of this post...

Posted in poésie | 2 Comments »