Arbrealettres

Poésie

Résultats de recherche

Le chat noir (Rainer Maria Rilke)

Posted on 24 novembre 2018


     Le chat noir Un fantôme est encor comme un lieu où ton regard se heurte contre un son; mais contre ce pelage noir ton regard le plus fort est dissous : ainsi un fou furieux, au paroxysme de sa rage, trépigne dans le noir et soudain, dans le capitonnage sourd de sa cellule, cesse […]

Read the rest of this post...

Posted in poésie | Leave a Comment »

Au cirque, une nuit, je retrouvai un langage perdu (Alejandra Pizarnik)

Posted on 12 novembre 2018


Au cirque, une nuit, je retrouvai un langage perdu lorsque les cavaliers, torches en main, faisaient une ronde féroce sur des coursiers noirs. Ni dans mes rêves de bonheur n’existera un choeur d’anges capable de fournir, pour mon coeur, quelque chose de comparable aux sons chauds des sabots contre les sables. (Alejandra Pizarnik) Illustration: Bartabas […]

Read the rest of this post...

Posted in poésie | Leave a Comment »

O Vierge noire (Pierre-Jean Jouve)

Posted on 20 octobre 2018


O Vierge noire O Vierge noire dans un temple de vent clair Étoile de la mer sur les lieux desséchés Rire sous les piliers de marbre du coeur mort Princesse du matin à la nuit désolée Tu m’as connu à l’abandon sur un banc sombre Ton fils et recevant ta tribulation Pleurant, et depuis là […]

Read the rest of this post...

Posted in poésie | Leave a Comment »

Obscure nuit, laisse ton noir manteau (Gabrielle de Coignard)

Posted on 19 octobre 2018


Obscure nuit, laisse ton noir manteau, Va réveiller la gracieuse aurore, Chasse bien loin le soin qui me dévore, Et le discours qui trouble mon cerveau. Voici le jour gracieux, clair et beau, Et le soleil qui la terre décore, Et je n’ai point fermé les yeux encore, Qui font nager ma couche tout en […]

Read the rest of this post...

Posted in poésie | 2 Comments »

Soleil ! sors de ton trou (René Daumal)

Posted on 5 octobre 2018


Trouver les mots pour appeler le soleil Et moi qui m’étais cru poète, je ne savais pas trouver les mots pour appeler le soleil. Je lui disais : Soleil ! sors de ton trou, casse le couvercle, frappe les brouillards, mange la nuit, dissous le noir, montre-toi, montre-nous le monde, montre-nous au monde, parle, Soleil, […]

Read the rest of this post...

Posted in poésie | Leave a Comment »

Nous trouvions (Eugène Guillevic)

Posted on 1 juin 2018


     Nous trouvions que la nuit Est chose naturelle Et que le jour Est difficile. Mais cette nuit pourtant N’avait pas notre accord. Celle que nous voulions Était bien plus épaisse Et répondait aux doigts. (Eugène Guillevic)   Recueil: Terraqué suivi de Exécutoire Traduction: Editions: Gallimard

Read the rest of this post...

Posted in poésie | Leave a Comment »

Où trouver le passage (Hélène Dorion)

Posted on 10 mars 2018


     Où trouver le passage, le regard que rien n’obscurcit ? Un poème perce la noirceur du ciel où chavirent les heures silencieuses accolées à nos vies. (Hélène Dorion)   Recueil: Sans bord sans bout du monde Traduction: Editions: La différence

Read the rest of this post...

Posted in méditations, poésie | Leave a Comment »

MON NOIR TOURMENT DE TOI (Albert Ayguesparse)

Posted on 7 février 2018


MON NOIR TOURMENT DE TOI De la saoule ténèbre au soleil méridien Chaque fois que j’arrive à me tenir debout Entre les morts pour un futur tranquillisant Tout un jeu de poulies fait osciller le ciel Dans le chaos des murs des enceintes de craie J’appuie contre la nuit mon front troué de paille Les […]

Read the rest of this post...

Posted in poésie | Leave a Comment »

Je trouve si naturel que l’on ne pense pas (Fernando Pessoa)

Posted on 3 février 2018


Illustration: ArbreaPhotos      Je trouve si naturel que l’on ne pense pas que parfois je me mets à rire tout seul, je ne sais trop de quoi, mais c’est de quelque chose ayant rapport avec le fait qu’il y a des gens qui pensent… Et mon mur, que peut-il bien penser de mon ombre ? […]

Read the rest of this post...

Posted in méditations, poésie | Leave a Comment »

Homme troué de mots! (Pierre Emmanuel)

Posted on 7 janvier 2018


  Illustration: Igor Morski      Homme troué de mots! Tu fuis par mille pores, ton âme sent baisser sourdement son niveau, le verbe s’évapore en paroles : vient l’heure où, vide, un noir midi aux entrailles te mord. (Pierre Emmanuel)   Recueil: Oeuvres poétiques complètes Traduction: Editions: L’Âge d’Homme

Read the rest of this post...

Posted in méditations, poésie | Leave a Comment »