Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘à cloche-pied’

La petite fille enterre l’oiseau mort (Thierry Cazals)

Posted by arbrealettres sur 18 septembre 2018



La petite fille
Enterre l’oiseau mort
Puis rentre chez elle à cloche-pied

(Thierry Cazals)


Illustration: Jean-Baptiste Greuze

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

LA CASSEUSE DE SABOTS (Gaston Couté)

Posted by arbrealettres sur 1 février 2017



sabot-en-bois

LA CASSEUSE DE SABOTS

Refrain :

La Marie va-t-à cloche-pied :
Elle a cassé son sabot blanc
Pour s’en aller au sabotier ,
Au sabotier qu’est son galant !

Ah! dit sa mère, tout en peine,
Des sabots de l’autre semaine !
Les voilà beaux, les voilà frais !
C’en est honteux pour ta famille :
Tu casses des sabots, ma fille,
Comme l’évêque en bénirait !

Hou ! L’imbécile qui sautille
Comme un grillon sous les faucilles,
Prends les trente sous que voilà
Et va-t’en jusqu’à la clairière
Pour y quérir une autre paire
De sabots meilleurs que ceux-là !

Elle s’en court comme une folle
Vers la clairière où volent, volent
Les copeaux blonds du sabotier ;
Et ma foi ! La première chose
Qu’elle offre là, de son corps rose,
N’est pas du tout son petit pied.

Lorsque la nuit vient à paraître
Entre les fûts noirs des vieux hêtres,
La Belle s’en ne avec
Des sabots neufs dessus les pattes,
Des copeaux partout qui la grattent
Et des baisers tout plein le bec !

Leur amour ne fait que d’éclore :
Les sabots casseront encore !
Mais quand Marie pourra passer
Un mois sans en casser trois paires,
C’est que l’Amour de la clairière,
L’Amour aussi sera cassé.

(Gaston Couté)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Qui pour prétendre (Werner Lambersy)

Posted by arbrealettres sur 13 mai 2015



Qui pour
Prétendre avoir un jour
Fait l’amour
S’il ne sent pas
Le vent dans l’herbe
Qui respire
L’azur
Comme un plongeur
Livré
A l’ivresse des hauts
Fonds

L’eau de pluie
A cloche-pied dans
La marelle d’une flaque
La source
Qui éveille la montagne
Où dort le magma
Paresseux
Sous
La moustiquaire légère
Des galaxies

Qui pour prétendre
A l’amour s’il n’est pas
Le dernier arbre

Avant la porte du désert

(Werner Lambersy)

Illustration: Mathieu Levis

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :