Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘à la fois’

Issue (Thomas Vinau)

Posted by arbrealettres sur 26 septembre 2019



    

Issue

L’instant
est à la fois
une issue
de secours
et une voie
sans issue
autrement dit
l’instant
est une
impasse
de secours

(Thomas Vinau)

 

Recueil: Juste après la pluie
Traduction:
Editions: Alma

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Toutes les écluses (Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 22 juin 2018



Toutes les écluses
De la terre, du ciel
Et de plus loin

S’ouvrant à la fois.

(Guillevic)

Illustration: Le Bernin

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

J’AURAIS BIEN AIMÉ ÉCRIRE CE MOMENT-LÀ (François de Cornière)

Posted by arbrealettres sur 23 février 2018




Illustration: ArbreaPhotos
    
J’AURAIS BIEN AIMÉ ÉCRIRE CE MOMENT-LÀ

Le chat ce matin
nous a regardés longtemps
par la fenêtre de la cuisine.

Ce n’était que lui
et nous n’étions que nous.
Mais il aimait venir nous regarder
derrière la vitre
quand nous dedans le regardions
comme aujourd’hui
nous regarder.

Et j’aurais bien aimé écrire ce moment-là.
Exactement comme lui faisait
avec ses yeux.
Chercher à rendre dans un poème
plus qu’un regard
mais une présence
et une absence tout à la fois.

Mais tu as ouvert.
Le chat a hésité s’est fait prier
il a sauté dans la cuisine.
Et rien ne s’est passé.

(François de Cornière)

 

Recueil: Ces moments-là
Traduction:
Editions: Le Castor Astral

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sans le vouloir (Robert Sabatier)

Posted by arbrealettres sur 12 février 2018




Illustration: ArbreaPhotos
    

Sans le vouloir

Sans le vouloir je peux changer de place.
Je suis en haut quand je me trouve en bas,
sur la montagne adorant les nuages
et dans la plaine écoutant les oiseaux.

Si je me jette à la mer elle m’aime
et vit en moi comme je meurs en elle.
Je suis le sel et la vague et l’écume,
elle est mon corps soumis à ses caprices.

Je suis ici mais n’y suis pas encore.
Je vais ailleurs mais j’en suis revenu.
S’il est un lieu où toujours je me trouve,
c’est bien celui que je viens de quitter.

Alors je reste ou je pars, il n’importe !
Je suis vivant, je suis mort à la fois.
Je me regarde et ne vois que mon livre,
mon livre ouvert et mon corps enfermé.

(Robert Sabatier)

 

Recueil: Oeuvres poétiques complètes
Traduction:
Editions: Albin Michel

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Lorsque mes mots (Robert Sabatier)

Posted by arbrealettres sur 12 février 2018




    
Lorsque mes mots

Lorsque mes mots si simples se rejoignent
pour un concile au pays des abeilles,
je m’entends naître et mourir à la fois.

Je m’entends vivre. Éclosent dans mes mains
des fleurs de nuit, des roses de soleil
et je me jette à la terre ébloui.

Jamais fini de chanter la merveille
et le silence, ici jamais fini
d’unir un être à l’autre mot à mot.

(Robert Sabatier)

 

Recueil: Oeuvres poétiques complètes
Traduction:
Editions: Albin Michel

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :