Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘accueil’

Credo (Lucien Jacques)

Posted by arbrealettres sur 19 mai 2018



Credo

Je crois en l’homme, cette ordure.
Je crois en l’homme, ce fumier,
Ce sable mouvant, cette eau morte.

Je crois en l’homme, ce tordu,
Cette vessie de vanité.
Je crois en l’homme, cette pommade,
Ce grelot, cette plume au vent,
Ce boute-feu, ce fouille-merde.
Je crois en l’homme, ce lèche-sang.

Malgré tout ce qu’il a pu faire
De mortel et d’irréparable.
Je crois en lui
Pour la sûreté de sa main,
Pour son goût de la liberté,
Pour le jeu de sa fantaisie.

Pour son vertige devant l’étoile.
Je crois en lui
Pour le sel de son amitié,
Pour l’eau de ses yeux, pour son rire,
Pour son élan et ses faiblesses.

Je crois à tout jamais en lui
Pour une main qui s’est tendue.
Pour un regard qui s’est offert.
Et puis surtout et avant tout
Pour le simple accueil d’un berger.

(Lucien Jacques)

Illustration: Castanheira Amilcar

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

VIDONS NOS VERRES (Wei Zhuang)

Posted by arbrealettres sur 18 mai 2018



trinquer

VIDONS NOS VERRES

Buvons ce soir tout notre soûl
Oublions demain devant la coupe
J’apprécie votre accueil si hospitalier
le gobelet rempli de votre amitié

Attention à ce que la nuit printanière soit courte
Les verres ne sont jamais trop pleins
Trinquons une fois encore
A notre vie qui passe comme l’éclair

(Wei Zhuang)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LES MAINS (Anne Hébert)

Posted by arbrealettres sur 13 mai 2018



LES MAINS

Elle est assise au bord des saisons
Et fait miroiter ses mains comme des rayons.

Elle est étrange
Et regarde ses mains que colorent les jours.

Les jours sur ses mains
L’occupent et la captivent.

Elle ne les referme jamais.
Et les tend toujours.

Les signes du monde
Sont gravés à même ses doigts.

Tant de chiffres profonds
L’accablent de bagues massives et travaillées.

D’elle pour nous
Nul d’accueil et d’amour

Sans cette offrande impitoyable
Des mains de douleurs parées
Ouvertes au soleil.

(Anne Hébert)

Illustration: Chantal Mainguy

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Villanelle du solitaire (Patrice Auboin)

Posted by arbrealettres sur 12 mai 2018



Villanelle du solitaire

Douce compagne solitude
Tu t’accoudes à mon fauteuil
Toi silence, toi mansuétude.

Suis-je digne de ta quiétude
Quand tu scintilles sur le seuil
Douce compagne solitude ?

Tu favorises mon étude
Si je plonge dans un recueil
Toi silence, toi mansuétude.

Pour rompre quelque lassitude
Aux dames tu fais bon accueil
Douce compagne solitude.

Si dans l’herbe je les dénude
Eloigne-toi comme un chevreuil
Toi silence, toi mansuétude.

Après mainte vicissitude
Suivras-tu mon humble cercueil
Douce compagne solitude
Toi silence, toi mansuétude ?

(Patrice Auboin)

Découvert chez la boucheaoreilles ici

Illustration: Gennadiy Ulybin

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

ACCUEIL (Nikiforos Vrettakos)

Posted by arbrealettres sur 4 mai 2018



    

ACCUEIL

En marchant sur les pointes,
quand je suis revenu il faisait
nuit, j’ai ouvert, j’ai fermé,
je suis rentré dans la maison,
sans que les fleurs ne s’en
rendent compte
pour me jouer un air
sur leurs feuilles
comme
elles l’ont toujours fait.

Mais le lendemain
tout se réalisa, après
mon pardon, quand
en sortant dehors
j’ai jeté sur elle
un sourire
comme une lumière d’en haut.

(Nikiforos Vrettakos)

 

Recueil: LA MYTHOLOGIE DES FLEURS
Traduction: N. Lygeros
Editions:

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Comme en forêt (Pierre Dhainaut)

Posted by arbrealettres sur 19 septembre 2017




Illustration: ArbreaPhotos
    

Comme en forêt le long des routes, nous allons
d’arbre en arbre, nous avons l’âge des rameaux
où se plaisent les fruits, le givre,
qui ne s’alarment pas de ce qu’ils durent,
l’humus et l’air, ensemble ils les célèbrent,
à l’ombre, l’accueil nous enracine

(Pierre Dhainaut)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Or, depuis si longtemps nous le savons (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 25 juillet 2017




    
Or, depuis si longtemps
nous le savons:
Quand nous sommes à l’écoute,
nous entendons ;
Quand nous sommes aux aguets,
nous recevons.

Dans la nuit silencieuse
choit un pétale,
Derrière le mur aveugle
tinte une clochette,
Véga ne se signale
qu’aux âmes qui veillent…

Que nos demeures maintiennent
ouvert leur seuil;
Que toujours nos instants
se fassent accueil.

(François Cheng)

 

Recueil: La vraie gloire est ici
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Il faut sauver les beautés offertes (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 22 juillet 2017



Il faut sauver les beautés offertes et nous serons sauvées par elles.
Pour cela, il nous faut, à l’instar des artistes, nous mettre dans une posture d’accueil,
ou alors, à l’instar des saints, dans une posture de prière,
ménager constamment en nous un espace vide fait d’attente attentive,
une ouverture faite d’empathie d’où nous serons en état de ne plus négliger, de ne plus gaspiller,
mais de repérer ce qui advient d’inattendu et d’inespéré.

(François Cheng)

 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La Raison qui s’obscurcit (Pensées celtiques)

Posted by arbrealettres sur 21 juillet 2017



La Raison qui s’obscurcit

As-tu à présent la Raison qui s’obscurcit?
Trouves-tu difficile à présent de penser clairement ?
La logique te paraît-elle un marteau dans ta tête,
Frappant ton cerveau ramolli jusqu’à le réduire en bouillie ?

Peut-être la vieillesse t’affaiblit-elle l’esprit,
Peut-être ta Raison décline-t-elle avec les années.
Ou peut-être as-tu vu les limites de la logique
Et reconnu le peu de discernement qu’il y a dans la logique ?

Que la vieillesse ou la sagesse en soit la cause,
Fais bon accueil à la confusion de tes pensées.
C’est à partir du chaos que Dieu a créé le monde :
C’est à partir de la confusion que la vérité apparaît.

(Pensées celtiques)

 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’hôte invisible (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 14 juillet 2017



Illustration: Odilon Redon
    
L’hôte invisible

Déjà là?
Ou n’est pas?

Averse ou chant d’oiseau,
Givres ou lys fleuris,
Désir ou son écho,
Amour ou sa blessure…
Le diamant de l’instant
Taille à vif
Dans les interstices.

Porte close,
Songe ouvert,
Tel est l’accueil
De la demeure humaine.

L’invisible hôte

Déjà là?
Ou n’est pas?

(François Cheng)

 

Recueil: La vraie gloire est ici
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :