Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘agenouillées’

Les hommes passaient à côté d’elles sans les voir (Alexandre Romanès)

Posted by arbrealettres sur 20 janvier 2018



Les hommes passaient
à côté d’elles sans les voir.
Modestement agenouillées
dans l’herbe tendre, les roses
étonnées se regardaient
sans comprendre.

(Alexandre Romanès)


Illustration

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :