Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘aiguisé’

L’heure du crime (Maurice Carême)

Posted by arbrealettres sur 6 octobre 2018



coeur-d-artichaut [800x600]

L’heure du crime

minuit. Voici l’heure du crime.
Sortant d’une chambre voisine,
Un homme surgit dans le noir.

Il ôte ses souliers,
S’approche de l’armoire
Sur la pointe des pieds
Et saisit un couteau
Dont l’acier luit, bien aiguisé.

Puis, masquant ses yeux de fouine
Avec un pan de son manteau,
Il pénètre dans la cuisine
Et, d’un seul coup, comme un bourreau
Avant que ne crie la victime,
Ouvre le cœur d’un artichaut.

(Maurice Carême)

 

 

Posted in humour, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Jardin de jadis (Luis Cernuda)

Posted by arbrealettres sur 20 décembre 2017



Illustration: Claude Monet
    
Jardin de jadis

Aller à nouveau au jardin clos,
Qui passées arches et palissades,
Entre magnolias et citronniers,
Préserve le charme de l’eau.

Entendre à nouveau dans le silence
Bruissant d’oiseaux et de feuillages,
Le doux chuchotement de l’air
Où vaguent les âmes du passé.

Revoir le ciel profond
Au loin, la tour svelte
Telle une fleur de clarté sur les palmes :
Toutes choses à jamais belles.

Éprouver à nouveau, comme alors,
La pointe aiguisée du désir,
Tandis que resurgit la jeunesse
Perdue. Rêve d’un dieu sans âge.

(Luis Cernuda)

 

Recueil: Les nuages
Traduction: Anthony Bellanger
Editions: Fata Morgana

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je ne saurais rien dire de cet état (Zéno Bianu)

Posted by arbrealettres sur 24 novembre 2017



Illustration: El Greco
    
je ne saurais rien dire de cet état,
où je fus happé derrière l’horizon.

Comme renversé d’amour,
les nerfs aiguisés à la braise,
les veines meurtries au vivant.

Oui, le très vivant.

Ce qui n’en finit pas
de prendre visage
entre deux apparences.
C’est, tellement.

Et l’on voudrait que cette spirale
qui noue coeur et ventre
fût traduite au mieux du monde.

On voudrait
l’exact sanglot de la ténèbre,
la fièvre de tous les rires.
Et la décomposition même,
si parfaite.
Sa toute blancheur.

Pour mieux accueillir
le poudroiement.
Là où tout parle.
Où la pensée s’efface.
Où frémit
la nuque des étoiles.

Il faut aller vers ce ressac,
traverser les atomes,
sevrer la nuit.

Avec toutes les langues du vertige.
La secousse,
si belle.

(Zéno Bianu)

 

Recueil: Infiniment proche
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Bonjour à toi (Aphorismes Bretons)

Posted by arbrealettres sur 4 novembre 2017



 Illustration: Raymond Rochette
    
Bonjour dit-te yeotenn c’hlas !
– Ha dit-te ivez, falc’her bras !
– Me a zo lemm hag ho troc’ho.
– Oh, me a zo soubl hag a blego.

– Bonjour à toi, herbe verte !
– Et à toi aussi, grand faucheur !
Je suis bien aiguisée et je vous couperai.
– Je suis souple et je plierai.

(Aphorismes Bretons)

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Douce symphonie (James Denis)

Posted by arbrealettres sur 25 septembre 2017



Illustration: Marie-Paule Deville Chabrolle
    
Douce symphonie

Une écharpe d’iris fleurissait à mes yeux,
La beauté éphémère est une jeune nymphe
Éplorée, une fleur, c’est le sang et la lymphe
En exaltation — Un éclat radieux !

Les notes de la vie ont davantage hâlé
Le fil de nos carats, et des flots limpides
Resculptaient ta cambrure et l’été des sylphides
Auréolait ta grâce, un vertige épousé !

Mille pétales d’or éclaboussaient ton âme
Pérenne, une rivière en corps dénudé ! Femme
Vêtue en baiser d’Ô, un art si sensuel.

L’horizon extravague ainsi que mes pensées
Qui soufflent mes élans, des fougues aiguisées
Comme cette orchidée où brille l’arc-en-ciel

(James Denis)

Découvert ici: https://petalesdecapucines.wordpress.com/

 

Recueil: Symphonie amoureuse
Editions: Books on Demand Editions

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Attention avec les mots (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 12 décembre 2016




attention avec les mots
(dit-elle)
ils sont aiguisés
ils te couperont la langue
attention
ils t’enfonceront dans la prison
attention
ne pas naître aux mots
allonge-toi dans les sables noirs
et que la mer t’enterre
et que les corbeaux se suicident dans tes yeux fermés
fais attention à toi
ne tente pas les anges des voyelles
n’attire pas des phrases
des poèmes
des vers
tu n’as rien à dire
rien à défendre
rêve rêve que tu n’es pas ici
que tu es déjà partie
que tout est terminé

(Alejandra Pizarnik)

Illustration

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Que ma chanson soit simple comme l’éveil du matin (Rabindranath Tagore)

Posted by arbrealettres sur 1 novembre 2016




Que ma chanson soit simple comme l’éveil du matin,
comme la rosée tombant des feuilles goutte à goutte,
simple comme les couleurs des nuages et des ondées nocturnes.

Mais les cordes de mon luth, nouvellement tendues,
lancent leurs notes tranchantes
comme des javelots fraîchement aiguisés.

Ainsi elles n’atteignent pas l’esprit du vent
et blessent la lumière du ciel;
et les accents de ma chanson luttent, obstinément
pour repousser ta propre musique!

(Rabindranath Tagore)

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le premier vol de l’hirondelle (Pierre Menanteau)

Posted by arbrealettres sur 4 juillet 2016



Le premier vol de l’hirondelle

mes ciseaux à peine aiguisés
Coupent le ciel qui se déplace.

Une brasse. Encore une brasse.
Dans l’ouverture de la nasse

(Bon hirondeau chasse de race)
Un moustique s’est enfourné.

Ce petit nid où je suis né
Comme il s’éloigne dans l’espace !

A tire-ligne d’hirondelle
C’est un nom nouveau que j’écris

Et je l’écris à tire-d’aile
Et je l’écris à tire-cri.

(Pierre Menanteau)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :