Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘ailée’

Il le savait (Guy Lévis Mano)

Posted by arbrealettres sur 15 mai 2019


 


 

Javier Clavo

Il le savait à mesure de l’ignorance
Et cela prenait coeur dans son silence
Comme une goutte ailée de miel
Pour se poser sur la bouche épouse.

(Guy Lévis Mano)

Illustration: Javier Clavo

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Il savait des choses (Guy Lévis Mano)

Posted by arbrealettres sur 2 mai 2019



 orange   l

Il savait des choses dont la nuit seule apprivoise le langage
et il les semait dans sa nation attentive silencieuse
hâve occulte qui était son raisin et sa farine
Et ces choses étaient l’orange juteuse pour l’heure
jachère pour la clameur de la gorge taciturne
et pour la soif de sa nation qui le voulait homme roi
Le laurier de longue verdeur ne frémissait pas de sa connaissance
et de sa requête debout et de son geste multitude et immobilité
Quand la mémoire l’avait rejeté ce qu’il savait demeurait
Et il le savait dans sa peau et devant sa peau
Il le savait à mesure de l’ignorance
Et cela prenait coeur dans son silence
comme une goutte ailée de miel
pour se poser sur la bouche épouse

(Guy Lévis Mano)

Illustration: Dennis Wojtkiewicz

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Oiseau étrange à travers mon ciel du soir (Kathleen Raine)

Posted by arbrealettres sur 5 décembre 2018




Oiseau étrange à travers mon ciel du soir —
Qui te guide, âme qui passe,
Dans ce vol loin par delà
L’étoile évanescente de la terre?
Avec la certitude d’un désir sauvage
Tu suis ta route ailée sans trace
Au fond de la nuit sans rivage.

***

Strange bird across my evening sky —
Who, passing soul, your guide
On that far flight
Beyond earth’s dwindling star?
With certainty of strong desire
You wing your traceless way
Into harbourless night.

(Kathleen Raine)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Viens légère ou légère pars (James Joyce)

Posted by arbrealettres sur 24 décembre 2016



Viens légère ou légère pars:
Bien que ton cœur te fasse voir
Chagrin, vallons, soleils noyés,
Que ton rire, Oréade, danse
Jusqu’à ce que l’air des sommets
Rebrousse avec irrévérence
Ta chevelure déployée.

Sois légère et toujours ailée:
Les nues qui voilent les vallées
Quand monte l’étoile du soir
Sont les plus humbles des suivants
Rire et amour se fassent chant
Si le cœur renonce à l’espoir.

***

Lightly come or lightly go:
Though thy heart presage thee woe,
Vales and many a wasted sun,
Oread, let thy laughter run,
Till the irreverent mountain air
Ripple all thy flying hair.

Lightly, lightly — ever so:
Clouds that wrap the vales below
At the hour of evenstar
Lowliest attendants are;
Love and laughter song-confessed
When the heart is heaviest.

(James Joyce)


Illustration: Pierre-Auguste Renoir

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Corporel (Carlos Drummond de Andrade)

Posted by arbrealettres sur 6 décembre 2016



Corporel

L’arabesque en forme de femme
balance des feuilles tendres sur le blanc
de la peau.
Elle transmue des cuisses en rythmes,
des genoux en tulipes. Et elle danse
en reposant. Maintenant s’incline
en turgides, promettantes collines.

Tout s’allonge: c’est une terre
parsemée de minéraux arrondis,
bracelets, anneaux multipliés,
mandolines de douceur aux reins chantant.

Où s’apaise le mouvement, naît
spontanée la parabole,
et un orbe, un sein, une baie
font s’écouler, sans fin,
la modulation de la ligne.

De cinq, dix sens, s’enfle
l’arabesque, pomme
polie dans la rosée
de corps qui s’enlacent et se déprennent
dans la courbe courbe courbe bien-aimée,
et ce que le corps invente est chose ailée.

(Carlos Drummond de Andrade)


Illustration: Jean-Baptiste Valadié

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

L’Imagination (John Keats)

Posted by arbrealettres sur 10 avril 2016



L’Imagination

Que l’Imagination toujours vagabonde ;
Plaisir jamais ne se trouve au logis :
Au toucher le doux plaisir fond
Comme bulles quand bat l’averse;
Que l’Imagination ailée s’envole donc
A travers la pensée dont l’horizon recule :
Ouvrez bien grande à l’âme la porte de la cage,
D’un bond, vers les nuées, elle prendra son essor.
Douce Imagination ! Donnez-lui liberté;

***

Fancy

Ever let the Fancy roam,
Pleasure never is at home :
At a touch sweet Pleasure melteth,
Like to bubbles when rain pelteth;
Then let winged Fancy wander
Through the thought still spread beyond he
Open wide the mind’s cage-door,
She’ll dart forth, and cloudward soar.
O sweet Fancy ! let her loose;

(John Keats)


Illustration

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

O jours anciens (Ernest Delève)

Posted by arbrealettres sur 30 novembre 2015



 

Alexander Akilov 260476_n

Ô jours anciens noircis par l’aurore nouvelle
C’est l’aube les oiseaux encore informes s’ébrouent
Dégageant peu à peu de leur chaos des ailes
Qui les font crier de joie c’est l’aube

Le profond avenir nous donne le vertige
Et nous tombons toujours au fond de nos abîmes
Nous y trouvons le jour il naît une blancheur
Une larme filante fait trembler l’horizon

Là-bas à l’orient aux terres fortunées
La Victoire s’envole comme une graine ailée

(Ernest Delève)

Illustration: Alexander Akilov

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La vie à l’envers (André Dhôtel)

Posted by arbrealettres sur 24 mars 2015



5566

 

J’ai acheté une théière
et puis j’allai au Luxembourg
voir Galatée
et les abeilles rue d’Assas.

Le bassin était sans voiliers
et c’est là que devait jouer
l’enfant blond de l’aimée absente
laquelle avait alors neuf ans.

Dans les marroniers les statues
s’arrêtaient naïvement
pour regarder vers les lointains
un avenir dévêtu.

Elles avaient aussi oublié
leurs chaussures et leurs robes
tant elles désiraient vraiment
que les futurs étés d’amour
scandalisent les balustrades.

(André Dhôtel)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :