Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘ailer’

Aile (Yànnis Stiggas)

Posted by arbrealettres sur 19 avril 2019



 

    

Aile ce qu’on coupe à la racine

(Yànnis Stiggas)

 

Recueil: Vagabondages du sang
Traduction: Michel Volkovitch
Editions: Des Vanneaux

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , | Leave a Comment »

POUR UNE ÉTERNITÉ LANGOUREUSE (Zéno Bianu)

Posted by arbrealettres sur 16 avril 2016


 


 

ecorche

POUR UNE ÉTERNITÉ LANGOUREUSE

(sur un vers de Lorand Gaspar)

chant
dans les muscles du chant
tu écoutes
inlassablement
cette grande réserve de bouches
en lisière de tout
ce souffle premier
intarissable
comme il retentit dans le corps
par tout le corps
comme il s’exacerbe
comme il traverse le temps
autrement

chant
dans les muscles du chant
le pouls bat plus fort
une brève une longue
une brève une longue
systole diastole
mise en voix mise en vie
c’est le soufflet du coeur
qui descend dans la nuit

profondément
très profondément
dans toutes les nuits

chant
dans les muscles du chant
Thelonious Monk
qui rêve d’emplir l’univers
d’un flux sonore
dune langue pariétale
Marina Tsvétaïéva
dont les cheveux brûlent
lorsqu’elle lit ses premières pièces
aux jeunes acteurs
du théâtre d’Art de Moscou

chant
dans les muscles du chant
plasma de parole
voix dans la voix
intelligence respiratoire
qui convoque
le monde entier
à l’intérieur d’un seul mot

chant
dans les muscles du chant
pourquoi craindre la mort
pourquoi inventer mille croyances
pour la déguiser
trou noir

ou nuit semée d’étoiles
oublions la marche du temps
nous dit Tchouang-tseu
appelons-en à l’infini

chant
dans les muscles du chant
dans la fraîcheur du lâcher-prise
ou
dans le givre du matin
ou
dans ce saut de pensée soudain
ni ici ni là
ou dans
tout ce que vous voulez
ou plutôt
tout ce que vous aimez

chant
dans les muscles du chant
jusqu’à l’essentiel pressentiment
sans règles ni dogmes
où tout se fait et se défait
une immensité
trempée jusqu’aux os

chant
dans les muscles du chant
chant
qui habite le chant
des langues brûlées
pour faire dire aux mots
ce qu’ils ne peuvent dire
plus que jamais

(Zéno Bianu)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sable et sel (André Devynck)

Posted by arbrealettres sur 1 avril 2016



Tombeau d’un arbre
l’arbre ou le poète :
Je secoue
mon socle brut.
Archange fou
j’habite un mausolée de ruines.
Je roule
sur mon erre de racines.
Je hante obscurément
les pluies nacelles.
Au bleu
au vrai du ciel
je dédie un adieu aux oiseaux.
J’aile
ma nuit
d’espace à faire feu.

(André Devynck)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Dictamen (Birago Diop)

Posted by arbrealettres sur 13 novembre 2015



Dictamen

Chercher dans ses pensées les ombres de ses rêves,
Chercher dans le rêve un peu de réalité;
Dans la course folle des minutes si brèves
Chercher l’Eternité,
Et sur un corps de femme un peu de beauté.

Croire à tous les serments, malgré tous les mensonges,
Croire à la Bonté malgré les méchancetés,
Malgré le doute affreux qui broie et qui nous ronge
Croire à la Vérité,
Et malgré l’obscurité croire à la clarté.

Aimer, aimer chaque heure et toutes les femmes,
Aimer malgré les trahisons, les vanités,
Aimer ce qui peine, aimer ce qui réjouit l’âme,
Ce qui la fait pleurer,
Et toujours vouloir, chercher, ailer l’Unité.

(Birago Diop)


Illustration: Pierre-Yves Vigneron

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :