Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘(Alejandra Pizarnik)’

LA CAGE (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 27 mars 2019




    
LA CAGE

Dehors, du soleil.
Ce n’est qu’un soleil
mais les hommes le regardent
et ensuite ils chantent.

Je ne sais rien du soleil.
Je sais la mélodie de l’ange
et le sermon brûlant
du dernier vent.
Je sais crier jusqu’à l’aube
quand la mort se pose nue
sur mon ombre.

Je pleure sous mon nom.
J’agite des mouchoirs dans la nuit
et des bateaux assoiffés de réalité
dansent avec moi.
Je cache des clous
pour maltraiter mes rêves malades.

Dehors, du soleil.
Je m’habille de cendres.

(Alejandra Pizarnik)

 

Recueil: Les aventures perdues
Traduction: Jacques Ancet
Editions: Ypfilon

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LA LUMIÈRE TOMBÉE DE LA NUIT (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 24 mars 2019




    
LA LUMIÈRE TOMBÉE DE LA NUIT

verse sphinge
tes larmes dans mon délire
pousse avec des fleurs dans mon attente
car le salut célèbre
le jaillissement du néant

verse sphinge
la paix de tes cheveux de pierre
dans mon sang enragé

je ne comprends plus la musique
de l’ultime abîme
j’ignore le sermon
du bras du lierre
mais je veux être à l’oiseau amoureux
qui entraîne les fillettes
ivres de mystère
je veux l’oiseau savant en amour
le seul qui soit libre

(Alejandra Pizarnik)

 

Recueil: Les aventures perdues
Traduction: Jacques Ancet
Editions: Ypfilon

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’enfant que je fus (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 9 décembre 2018



Illustration: Jill Greenberg
    
L’enfant que je fus
à présent dans ma mémoire
parmi mes morts.

De larmes se nourrira mille ans.
De déracinement le son de sa voix

(Alejandra Pizarnik)

 

Recueil: Approximations
Traduction: Etienne Dobenesque
Editions: Ypfilon

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les choses jaunissaient (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 9 décembre 2018




    
Les choses jaunissaient devant mes yeux
revenus d’un rêve d’automne.

(Alejandra Pizarnik)

 

Recueil: Approximations
Traduction: Etienne Dobenesque
Editions: Ypfilon

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Parle au grand espace vide (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 9 décembre 2018



Illustration
    
parle au grand espace vide
où court une enfant
que tu ne reconnais plus

je ne désire que n’avoir rien à voir avec rien

(Alejandra Pizarnik)

 

Recueil: Approximations
Traduction: Etienne Dobenesque
Editions: Ypfilon

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Dans mes os (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 9 décembre 2018




    
Dans mes os la nuit tatouée.
La nuit et le rien.

(Alejandra Pizarnik)

 

Recueil: Approximations
Traduction: Etienne Dobenesque
Editions: Ypfilon

Posted in poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Tu écris des poèmes (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 9 décembre 2018



Illustration: Xing Jianjian 
    
Tu écris des poèmes
parce que tu as besoin
d’un lieu
où sera ce qui n’est pas

(Alejandra Pizarnik)

 

Recueil: Approximations
Traduction: Etienne Dobenesque
Editions: Ypfilon

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Qui chantera l’amour ? (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 9 décembre 2018




    
Qui chantera l’amour ?
Pas moi.
Moi j’aime

(Alejandra Pizarnik)

 

Recueil: Approximations
Traduction: Etienne Dobenesque
Editions: Ypfilon

Posted in poésie | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Ivre du silence (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 9 décembre 2018



 


    
ivre du silence
des jardins abandonnés
ma mémoire s’ouvre et se ferme
comme une porte au vent

(Alejandra Pizarnik)

 

Recueil: Approximations
Traduction: Etienne Dobenesque
Editions: Ypfilon

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Dans un lieu de tremblements (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 8 décembre 2018




    
Dans un lieu de tremblements
des mains oscillent amoureuses
dans la douceur de mon visage
sur ton obscurité ardente.

(Alejandra Pizarnik)

 

Recueil: Approximations
Traduction: Etienne Dobenesque
Editions: Ypfilon

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :