Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘(Amir Gilboa)’

Dans les ténèbres (Amir Gilboa)

Posted by arbrealettres sur 7 août 2017



Illustration: Auguste Rodin
    
Dans les ténèbres

J’ai tendu les mains devant moi dans les ténèbres
et mes doigts ont cherché en tremblant la lumière
effrayés par l’incertitude.

Je les ai donc ramenés
vers la paume
et ils ont commencé à grogner d’aise
comme des chiots pendant la tétée
animés d’une confiance sans bornes
pour l’équipe du poing serré.

Alors l’aube s’est levée.

(Amir Gilboa)

 

Recueil: Anthologie de la poésie en hébreu moderne
Traduction: E. Moses
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Il y a quoi entre (Amir Gilboa)

Posted by arbrealettres sur 7 août 2017



    

Il y a quoi entre

le moment d’avant qui est avant moi
et le moment d’après qui risque d’être
le moment après moi
qui ne suis ni
mort ni
vivant
Il y a quoi entre

(Amir Gilboa)

 

Recueil: Anthologie de la poésie en hébreu moderne
Traduction: E. Moses
Editions: Gallimard

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je ne veux pas voir noir (Amir Gilboa)

Posted by arbrealettres sur 7 août 2017



Illustration: Edvard Munch
    
Je ne veux pas voir noir
mais

Je ne veux pas voir noir mais
le gris arrive de toutes parts et je sais ce que
je ne veux pas savoir et je n’enfouis même plus
ma tête dans le sable ici il faut que j’
arrête et je ne veux pas dire
le reste mais ce qui pleure en moi
est

(Amir Gilboa)

 

Recueil: Anthologie de la poésie en hébreu moderne
Traduction: E. Moses
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Est-ce que tout va vraiment vers le vide et le vain (Amir Gilboa)

Posted by arbrealettres sur 7 août 2017



    

Est-ce que tout va vraiment
vers le vide et le vain
Est-ce que tout va vraiment vers le vide et le vain
comment as-tu fait pour survivre
as-tu vraiment saisi le bout
d’une corde lancée par qui pour que tu la saisisses
en train de te noyer ne pas couler
et tu as abordé au rivage ronceux
aux parterres fleurissant à nouveau
d’un sourire indulgent et d’intrigues de puissance

(Amir Gilboa)

 

Recueil: Anthologie de la poésie en hébreu moderne
Traduction: E. Moses
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Venez vous asseoir mes êtres (Amir Gilboa)

Posted by arbrealettres sur 7 août 2017




    
Venez vous asseoir mes êtres
chers viens toi aussi
Venez vous asseoir mes êtres chers viens toi aussi
mon père je suis
le plus âgé le plus vieux
de tous ici
de grâce asseyez-vous mes êtres chers
moi aussi ici avec
vous je me tairai.

(Amir Gilboa)

 

Recueil: Anthologie de la poésie en hébreu moderne
Traduction: E. Moses
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Je mourrai (Amir Gilboa)

Posted by arbrealettres sur 7 août 2017



    

Je mourrai
Je mourrai
maître de moi
après moi pas de
traînée pas de
vêtement mais
un flocon de
tristesse à jamais
voltigeant
dans le cercle
de lumière

(Amir Gilboa)

 

Recueil: Anthologie de la poésie en hébreu moderne
Traduction: E. Moses
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :