Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘amours’

Le non-gai savoir (Carlos Drummond de Andrade)

Posted by arbrealettres sur 6 décembre 2016



Le non-gai savoir

La maturité, terrible cadeau
qu’on nous fait, en nous prenant avec elle
toute saveur gratuite de l’offrande
sous la froideur glaciale d’une stèle,

la maturité voit, mais le bandeau
tronque la surprise de la fenêtre,
le cercle vide de son étendue,
qui par le monde est changé en cachot.

La maturité sait le prix exact
des amours, des loisirs, des lassitudes,
mais sans rien pouvoir contre son savoir

ni contre elle-même. L’odorat fin,
l’oeil fin, la main, libérée de tout charme,
se détruisent dans le rêve existence.

(Carlos Drummond de Andrade)

Illustration: La Maturité par Victor Rousseau

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La Mort à cheval (Carlos Drummond de Andrade)

Posted by arbrealettres sur 6 décembre 2016



La Mort à cheval

À cheval au galop
à cheval au galop
à cheval au galop
c’est la mort qui rapplique.

À cheval au galop
à cheval au galop
en lançant son lasso
mes amis elle emporte.

À cheval au galop
ayant pris mes parents
sans délai au hasard
elle emporte mes frères.

La mort sans crier gare
à cheval au galop
ne permet que je cache
mes amours qu’elle emporte.

La mort lâchant le mors
de ses pattes de fer
à cheval au galop
a emporté ma vie.

Dans sa hâte la mort
ne voit ce qu’elle a fait.
À cheval au galop
à cheval au galop

en ayant réchappé
me voici seul et creux.

(Carlos Drummond de Andrade)

Illustration: Didier Graffet

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

J’écris à toutes les femmes (Jean-Claude Pirotte)

Posted by arbrealettres sur 14 octobre 2016



j’écris à toutes les femmes comme
si je les aimais car toutes
les femmes sont aimables et celle
qui seule est mon amour dort
de son sommeil de légende
elle est toutes les femmes elle est
toutes les rages elle est toutes les pluies
elle est tous les amours elle est
toute l’absence et toute l’évidence

(Jean-Claude Pirotte)

Illustration: Fabienne Contat

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Choses étranges (Izumi Shikibu)

Posted by arbrealettres sur 19 août 2016



Ce qui est étrange en ce monde
c’est qu’il n’y ait pas de fin
aux amours sans retour

(Izumi Shikibu)

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Musique d’Eté (José-Maria de Heredia)

Posted by arbrealettres sur 16 juillet 2016



Il était minuit; une voie affaiblie
Avec le vent de mer soupirait mollement
Une chanson d’amour d’un maître d’Italie,
Et la lune voilée éclairait doucement.

Un murmure, un soupir, un doux frémissement,
S’unissaient aux parfums de la brise attiédie,
Et j’entendais monter avec la mélodie
De deux tremblantes voix le doux chuchotement;

Et je marchais, rêveur, retenant mon haleine;
Je croyais voir glisser en effleurant à peine
La terre, une ombre pâle avec un voile noir.

Est-ce vous, est-ce vous, qui du ciel descendues,
Voltigez devant moi dans les ombres du soir
De mes jeunes amours, illusions perdues?

(José-Maria de Heredia)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les stalactites (René-François Sully Prudhomme)

Posted by arbrealettres sur 27 janvier 2016




Les stalactites

J’aime les grottes où la torche
Ensanglante une épaisse nuit,
Où l’écho fait, de porche en porche,
Un grand soupir du moindre bruit.

Les stalactites à la voûte
Pendent en pleurs pétrifiés
Dont l’humidité, goutte à goutte,
Tombe lentement à mes pieds.

Il me semble qu’en ces ténèbres
Règne une douloureuse paix ;
Et devant ces longs pleurs funèbres
Suspendus sans sécher jamais,

Je pense aux âmes affligées
Où dorment d’anciennes amours :
Toutes les larmes sont figées,
Quelque chose y pleure toujours.

(René-François Sully Prudhomme)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

NUES (Raymond Radiguet)

Posted by arbrealettres sur 18 janvier 2016




NUES

Au regard frivoles les nues
Se refusent selon la nuit
Vers l’aurore sans plus de bruit
Dormez chère étoile ingénue

Sous les arbres de l’avenue
Les amours ne sont plus gratuits
Au regard frivoles les nues
Se refusent selon la nuit

Deux étoiles à demi-nues
Semblables soeurs nées à minuit
Chacune à son tour nous conduit
A des adresses inconnues
De leurs regards frivoles nues

(Raymond Radiguet)

Illustration: Paul Delvaux

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Quelle douceur c’était (Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 15 janvier 2016



Quelle douceur c’était,
Ces amours qui naissaient
Aux tournants du sommeil.

Mais les bêtes veillaient,
Regardaient et prenaient.

(Guillevic)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les seins devraient voler (Georges-Emmanuel Clancier)

Posted by arbrealettres sur 26 octobre 2015


20463

 

Les seins devraient voler
Aux amours buissonnières…
Mais qui ose encore
S’attarder aux prairies ?
L’or et les morts
poussent le monde.

(Georges-Emmanuel Clancier)

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Retouche au passé (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 16 août 2015



venus_roses_michele_monfroni

 

sur l’eau de la citerne
amours vos clairs pétales
tombés des roses de Vénus
sont les barques de ma mémoire

(Daniel Boulanger)

Illustration: Michèle Monfroni

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :