Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘ancrage’

Maison sans racines (Andrée Chedid)

Posted by arbrealettres sur 15 novembre 2018



Maison sans racines

Engluée dans tes mailles
Vissée à tes ancrages
Couvant parures et biens

Je me défais de tes cordages
Te laisse à tes façades
A tes entraves de mille riens

Pour célébrer
La Maison sans racines
Entre ses murs dévêtus.

(Andrée Chedid)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

APPROCHES (Andrée Chedid)

Posted by arbrealettres sur 30 août 2018



 

Alberto Donaire doza-ana

APPROCHES

La poésie n’est pas une manière d’embellir l’existence.
Elle répugne à ce qui est mièvre, ou de l’ordre de la joliesse et de l’ornement.
Elle n’est pas simple divertissement, bien qu’elle concerne
aussi le « Jeu » ; mais là où les mots « jouent » à bousculer nos ancrages.
Là où « jouer » inverse ou renverse l’apparence, la fait pivoter.

*

Il faut au poète une fenêtre sur l’inconnu, un espace que ne gouverne
aucune structure rigide, aucun dogme.
Un regard qui embrasse de vastes et multiples horizons.

*

Définir la poésie est hors de question. Avec sa charge de réel et d’irréel,
son poids de rêve et de quotidien, celle-ci nous devancera toujours.

*

À la question : « Pourquoi écrivez-vous ? »,
Saint-John Perse répond : « Pour mieux vivre. »
C’est ainsi que je le ressens. La poésie multiplie nos chemins ;
nous donne à voir, à respirer, à espérer. Nous offre à la fois
nudité, profondeur et largesse.

(Andrée Chedid)

Illustration: Alberto Donaire

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ici pourtant, c’est le silence (Jean Joubert)

Posted by arbrealettres sur 10 novembre 2016



Ici pourtant, c’est le silence,
bien que le silence parfois fasse peur
par les nuits de sommeil pendues
sur des cimes irrespirables,
où l’on s’éveille dans la neige noire,
où la muraille soudain s’effondre,
où l’on tend la main sous le drap
à travers des espaces de sable froid
vers ce corps invisible qui respire
– peut-être le vent qui respire ou une bête? –
vers cette chose ténébreuse qui respire
derrière le silence et la neige.

Et c’est enfin la rive d’une hanche,
un souffle, un nom, un lieu d’ancrage.

La nuit pacifiée reprend son juste cours.

(Jean Joubert)


Illustration: Pascal Renoux

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Brefs ancrages (Andrée Chedid)

Posted by arbrealettres sur 26 mars 2015



Fracas dislocation
Mobilité des mondes…

Sous-tendus par un souffle infini
ces turbulences
trouvent de brefs ancrages.

(Andrée Chedid)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | 4 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :