Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘(André Brouquier)’

J’en perds jusqu’au souvenir tant je rêve de toi (André Brouquier)

Posted by arbrealettres sur 13 octobre 2015




Il y a cette vague
qui me rapproche de ton visage
de cette nuit qui m’habille
j’en perds jusqu’au souvenir
tant je rêve de toi.

Mon coeur je l’ai perdu depuis longtemps
depuis longtemps déjà
je ne connais plus les oiseaux dans les branches
ni même ces amours qui s’habillent de bleu
comme s’il leur fallait tant.

(André Brouquier)


Illustration: Fabienne Contat

Autres Poèmes dans ce Florilège que j\’ai illustrés avec les oeuvres de Fabienne Contat

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Dans la chambre obscure (André Brouquier)

Posted by arbrealettres sur 12 octobre 2015



 


Dans la chambre obscure quand rien ne bouge
il y a le froissement de la pluie et de tes lèvres
la fuite de mes mains.

J’écoute le sommeil qui gonfle tes paupières.
travers la maison une fillette douce divise quatre fleurs.

Il pleut

Nous ne sommes plus des enfants.

(André Brouquier)

Illustration: Donald Zolan

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ma maison est une île (André Brouquier)

Posted by arbrealettres sur 8 octobre 2015




Ma maison est une île
aux contours de tes bras

(André Brouquier)


Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , | 4 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :