Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘(Annie Salager)’

OUTRE (Annie Salager)

Posted by arbrealettres sur 9 février 2019



Illustration 
    
OUTRE

Des fois, aussi,
tout irisée se
balade naïve
une bulle
en la fraîcheur
du vent,
pourquoi si beau
dehors oh
pourquoi enfermée
elle se dit
et explose
aussitôt
du plaisir
d’exploser

(Annie Salager)

 

Recueil: La Mémoire et l’Archet
Traduction:
Editions: La rumeur libre

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

RIVIÈRE (Annie Salager)

Posted by arbrealettres sur 9 février 2019




    
RIVIÈRE

Ma main d’eau ouverte
— mais qu’aurait-elle aimé
retenir entre ses doigts —
ne se soucie pas de
celles à l’insatiable avoir
qui blessent écrasent tuent
ma main aime l’oubli
et pauvreté l’a enrichie,

main devenue rivière
reverdit le champ
où le chant d’oiseau
fait l’eau des matins
quand le blé viril vole
et le féminin en lui
sourit du même désir,

main d’eau, elle s’est ouverte
malgré tant de saisons
passées à s’ignorer,
sur l’opacité de l’ombre
et la nuit des mots
qui les roule et luit

(Annie Salager)

 

Recueil: La Mémoire et l’Archet
Traduction:
Editions: La rumeur libre

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

LA VIE DES VAGUES (Annie Salager)

Posted by arbrealettres sur 9 février 2019



Illustration: Kupka Frantisek
    
LA VIE DES VAGUES

Vies mêlées par d’impossibles liens
les vies composées de tant d’autres
les présentes, les disparues, les oubliées,
tissu des vies mêlées et moirées d’ombre
que les heures défont refont
analogue à la nostalgie fine de la mer,
elles adhèrent au vent, à la vie neuve en lui,
toujours les mêmes vagues sur le souffle
sans repos de la mer désirent sous nos yeux
une lumière jamais vue, et bercées d’elle
nous bercent sans l’atteindre jamais

(Annie Salager)

 

Recueil: La Mémoire et l’Archet
Traduction:
Editions: La rumeur libre

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Il était une fois une rose (Annie Salager)

Posted by arbrealettres sur 21 mai 2016



Il était une fois une rose dans le matin,
toute mêlée d’espaces sidéraux.
Un regard, qui passait, se mit à habiter
son lieu d’ouvrage, parmi les viaducs ténébreux des parfums.
Son savoir entier plongeait en elle,
cependant les pétales lui apparaissaient infinis.
Aveuglé, il y perdit mémoire de lui-même.
Par une sorte d’extase, alors, la fleur lui vint
en connaissance: car la rose était lui.

(Annie Salager)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Traces (Annie Salager)

Posted by arbrealettres sur 19 avril 2016



Où j’aime tomber
mais dans
l’odeur des roses
les lis de mer
la lumière et le piercing
des martinets
ou encore dans
nos traces de silence
après le bruit
où aurais-je aimé vivre
mais dans
l’air la canopée
au milieu des poissons colorés
finalement où juste un vivre
de lumière j’aurais aimé.

(Annie Salager)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Lumière (Annie Salager)

Posted by arbrealettres sur 25 mars 2016



Là en moi la familière
de mes doutes de mes lèvres
de la soif et du désir
à la flamme d’une chandelle là
au champ de mes yeux fermés
la lumière jamais bue
courant comme une gazelle
une terre où rien ne bouge
dans les violences du sang
l’écoutes-tu-cherche-la
dans le parfum du fruit
et les saveurs des roses
la lumière du chant
l’inutile défi où
je pâtis je dure
son vide sans pourquoi
sa radiance me tient

(Annie Salager)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :