Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘(Antonio Gamoneda)’

– Je sais que l’unique chant… Antonio Gamoneda)

Posted by arbrealettres sur 22 juin 2021



Illustration: Marie-Paule Deville Chabrole
    
– Je sais que l’unique chant…

Je sais que l’unique chant,
de tous les chants anciens le seul digne,
l’unique poésie,
est celle qui se tait et aime toujours ce monde,
cette solitude qui rend fou et vous dépouille.

***

Sé que el único canto,
el único digno de los cantos antiguos,
la única poesía,
es la que calla y aún ama este mundo,
esta soledad que enloquece y despoja.

(Antonio Gamoneda)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

Recueil: Poésie espagnole. Anthologie 1945–1990
Traduction: Traduit de l’espagnol par Claude de Frayssinet
Editions Actes Sud:

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Folie (Antonio Gamoneda)

Posted by arbrealettres sur 15 septembre 2016



Au point où en sont les choses, de quelle clarté perdue
venons-nous? Qui peut se souvenir de l’inexistence?
Il serait sans doute plus doux de revenir, mais

nous entrons indécis dans une forêt d’aubépines. Il n’y a rien
au-delà de l’ultime prophétie. Nous avons rêvé qu’un dieu
nous léchait les mains: nul ne verra son masque divin.

Au point où en sont les choses,
la folie est parfaite.

(Antonio Gamoneda)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Blues de l’escalier (Antonio Gamoneda)

Posted by arbrealettres sur 16 février 2016


Une femme monte dans l’escalier
elle a un chaudron plein de peines.
Une femme monte dans l’escalier
elle porte le chaudron des peines.

J’ai rencontré dans l’escalier la femme
et devant moi elle a baissé les yeux.
J’ai rencontré la femme et son chaudron.
Je n’aurai plus de paix dans l’escalier.

***

Blues de la escalera

Par la escalera sube una mujer
con un caldero lleno de penas.
Por la escalera sube la mujer
con el caldero de las penas.

Encontré a una mujer en la escalera
y ella bajo sus ojos ante mi.
Encontré la mujer con el caldero.

Ya nunca tendré par en la escalera.

(Antonio Gamoneda)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :