Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘(Antonio Porchia)’

Tout est un peu d’obscurité (Antonio Porchia)

Posted by arbrealettres sur 19 septembre 2019



Illustration: Fentes de Young
    
Tout est un peu d’obscurité,
jusqu’à la lumière elle-même.

(Antonio Porchia)

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Quand je dis ce que je dis (Antonio Porchia)

Posted by arbrealettres sur 11 juin 2018




    
Quand je dis ce que je dis,
c’est parce que ce que je dis
a triomphé de moi.

(Antonio Porchia)

 

Posted in méditations | Tagué: , , , | Leave a Comment »

L’amour (Antonio Porchia)

Posted by arbrealettres sur 11 juin 2018




    
L’amour qui n’est pas toute douleur,
n’est pas tout amour.

(Antonio Porchia)

 

Posted in méditations | Tagué: , , | Leave a Comment »

Sans cette sotte vanité (Antonio Porchia)

Posted by arbrealettres sur 13 avril 2018



Sans cette sotte vanité qui consiste à nous montrer
et qui est le fait de tous et de tout,
nous ne verrions rien et il n’existerait rien.

(Antonio Porchia)

 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Les petits riens sont l’éternel (Antonio Porchia)

Posted by arbrealettres sur 13 avril 2018



 

Les petits riens sont l’éternel,
et le reste, tout le reste,
le bref, le très bref.

(Antonio Porchia)

 
Illustration: ArbreaPhotos

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Celui qui a vu tout se vider (Antonio Porchia)

Posted by arbrealettres sur 13 avril 2018





Celui qui a vu tout se vider,
il n’est pas loin de savoir de quoi tout se remplit.

(Antonio Porchia)

Posted in méditations | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Situé en quelque nébuleuse lointaine (Antonio Porchia)

Posted by arbrealettres sur 13 avril 2018



 

 

Situé en quelque nébuleuse lointaine je fais ce que je fais,
pour que l’équilibre universel dont je fais partie ne perde pas l’équilibre.

(Antonio Porchia)

Illustration

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Avant de parcourir mon chemin (Antonio Porchia)

Posted by arbrealettres sur 11 juillet 2016





Avant de parcourir mon chemin
j’étais mon chemin.

(Antonio Porchia)

Illustration: Alberto Giacometti

Posted in méditations | Tagué: , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :