Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘apatride’

LE MIRADOR (Jacques Lacarrière)

Posted by arbrealettres sur 19 mars 2021



Illustration: Giorgio de Chirico
    
LE MIRADOR
(La nostalgie de l’infini)

Je le sais maintenant :
inutile pour apercevoir l’infini
de dénuder le bleu du ciel car l’infini est
une tour
une forteresse apatride
un phare inassouvi
un silo cerclé d’oriflammes

Je le sais maintenant :
inutile pour apercevoir l’infini
d’apprivoiser la Voie lactée car l’infini est
un parcours austère
une géométrie sans pitié
une rectitude hantée d’absence

Peut-être est-il aussi un mirador
surveillant les coulées d’étoiles entre les barbelés des galaxies ?

Mais alors qui veille en son extrémité, juste au-dessous des oriflammes,
et quel souffle les fait battre immobiles sous une éternité d’orage ?

(Jacques Lacarrière)

 

Recueil: A l’orée du pays fertile
Traduction:
Editions: Seghers

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ma peau est à pores De mots (Ahmed Ben Mahmoud)

Posted by arbrealettres sur 27 août 2017



Kumi Yamashita -light-shadow15

Ma peau est à pores
De mots
Comme ils viennent
Sans luxe
Sans astrolabe
Comme ils partent depuis
La dérade se risquant
A naviguer plus loin
Que le recoin le plus loin

Je n’ai pas de langue
Maternelle
J’ai une corolle d’étoiles
Une ruche de nuits
Libres une écharpe de vents
Non recensés des sentiers
Insensés j’ai un alphabet
Apatride
Et mon nom épars à troquer.

(Ahmed Ben Mahmoud)

Illustration: Kumi Yamashita

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :