Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘aplati’

Au fond du jardin (Claude Pujade-Renaud)

Posted by arbrealettres sur 15 décembre 2018




    
Au fond du jardin
une femme suspend
les draps de l’aube
fraîchement lavés
de la nuit

Mal rincés
marbrés de traînées
sperme des rêves
pris dans la trame

Il faudra recommencer

Lassitude des matins

Du songe
elle attendait
renaissanoe
le voici souillure

Peau aplatie d’ennui
usure lente
des gestes
des linges

Pelouse
piquetée de débris
elle les ramasse
décroche les draps

Rentre
écoute
le ronronnement
de la répétition

(Claude Pujade-Renaud)

 

Recueil: Instants incertitudes
Traduction:
Editions: Le Cherche Midi

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Il a besoin de réconfort mon coeur sombre éparpillé (Giuseppe Ungaretti)

Posted by arbrealettres sur 16 septembre 2016



 

Il a besoin de réconfort
mon coeur sombre éparpillé

Dans les failles fangeuses des pierres
comme une herbe de ce pays
il veut trembler à la lumière doucement

Mais je ne suis
dans la fronde du temps
que l’écaille des pierres taraudées
sur la route improvisée
de la guerre

Depuis le jour
où il a regardé la face
immortelle du monde
tombant dans le labyrinthe
de son coeur soucieux
ce fou a voulu savoir

Il s’est aplati
comme un rail
ce coeur à l’écoute
mais il s’est découvert à suivre
comme un sillage
une navigation disparue

(Giuseppe Ungaretti)

Illustration: Jaime Zollars

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tout là-haut c’est la tempête (Tarjei Vesaas)

Posted by arbrealettres sur 6 juin 2016



Tout là-haut c’est la tempête.
Naseaux aplatis dans l’herbe
pour lui échapper.

Précieux jours de la tempête…
On nous appelle à un grand voyage :
viens. Sois-en.

Nous gisons dans nos herbes flétries.
Nous gisons dans nos croyances desséchées.
Tout là-haut les merveilles de nos rêves.

Yeux apeurés
qui cillent sous l’éclair
jamais ne verront un arbre de feu.

Nous fermons les yeux,
nous savons tout cela si bien.
Nous nous enfonçons plus profond.

Tout là-haut c’est la tempête,
qui va
recréant, recomblant.

(Tarjei Vesaas)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

IN MEZZO A VOI (Bartolo Cattafi)

Posted by arbrealettres sur 31 mai 2016



PARMI VOUS

On manoeuvre selon des lignes internes,
parmi vous, compagnons,
locataires encombrants,
reclus consentants,
entre l’un et l’autre, rampant, aplatis
dans l’asphyxie de l’esprit,
parmi des lames mugissantes,
de venteuses prairies infinies.

***

IN MEZZO A VOI

Si manovra per linee interne
in mezzo a voi compagni
inquilini ingombranti
reclusi consenzienti
tra l’uno e l’altro strisciando appiattiti
nell’asfissia della mente
tra marosi mugghianti
ventose sterminate praterie.

(Bartolo Cattafi)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :