Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘applaudissement’

Feu de la Saint Jean (Paul Louis Rossi)

Posted by arbrealettres sur 11 mars 2018



 

Feu de la Saint Jean

À la question : QU’EST-CE QUE LA BEAUTÉ ?
je levais la main pour répondre…

— C’est une étoile et mieux qu’une étoile,
je ne saurais vous dire comment cette étoile brille au firmament de mon ciel.

L’assemblée éclata en un délire d’applaudissements,
on voulut me porter en triomphe
et je penchais modestement la tête de côté en fermant les yeux.

Puis ils me jetèrent dans les flammes du bûcher pour
voir si je tiendrais mes promesses en me consumant.

(Paul Louis Rossi)

Illustration: Ethan Cranke

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LOGE ÉTROITE (César Vallejo)

Posted by arbrealettres sur 28 novembre 2016



LOGE ÉTROITE

Plus près, plus près. Je suis très bien.
Il pleut ; il fait une limitation cruelle.
Avance, avance le pied.

Jusque quand ces mains simulant la ronceraie
laisseront-elles les courtines baissées?
Tu vois? Les autres, quelle facilité, quelle effigie.
Plus près, plus près.

Il pleut. Et ce soir une autre nef glissera
chargée de crêpe ;
comme l’aréole noire et difforme
arrachée à l’illusion sphingique.

Plus près, plus près. Tu es au bord
et la nef peut t’entraîner sur la mer.
Ah, courtines immobiles, symboliques…
Mes applaudissements sont un festin de roses noires :
te céder ma place!
Et dans le fracas de mon renoncement
saignera un fil d’infini.

Je ne dois pas être si bien;
avance, avance le pied!

***

EL PALCO ESTRECHO

Más acá, más acá. Yo estoy muy bien.
Llueve; y hace una cruel limitación.
Avanza, avanza el pie.

Hasta qué hora no suben las cortinas
esas manos que fingen un zarzal?
Ves? Los otros, qué cómodos, qué efigies.
Más acá, más acá!

Llueve. Y hoy pasará otra nave
cargada de crespón;
será como un pezón negro y deforme
arrancado a la esfíngica Ilusión.

Más acá, más acá. Tú estás al borde
y la nave arrastrarte puede al mar.
Ah, cortinas inmóviles, simbólicas…
Mi aplauso es un festín de rosas negras:
cederte mi lugar!
Y en el fragor de mi renuncia,
un hilo de infinito sangrará.

Yo no debo estar tan bien;
avanza, avanza el piel!

(César Vallejo)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’eau (Werner Lambersy)

Posted by arbrealettres sur 18 septembre 2016



L’eau fait la musique
et les applaudissements

(Werner Lambersy)

Posted in poésie | Tagué: , , , | 4 Comments »

CHEVALIERE (Luc Decaunes)

Posted by arbrealettres sur 28 janvier 2016



Christiane Vleugels els [1280x768]

CHEVALIERE

Qu’elle soit seule
Ou qu’elle vienne du sommeil
Avec sa cour de monstres nostalgiques

Qu’elle surgisse de la mer
Dans l’applaudissement des vagues
Ou qu’elle imite les roseaux

Qu’elle apprivoise la chaleur
Au miroir de ses mains fidèles
Ou qu’elle mêle
A ses cheveux l’or pur de toutes les chansons

Froide ou brune
Frêle ou pure
La voici la seule la belle
Agenouillée à mes genoux tremblants
Reine de la mer princesse des neiges
Toutes les légendes à ses jeunes doigts.

Elle s’anime elle parle d’amour
Pourquoi ferait-elle mensonge
L’oiseau de sa gorge légère et ronde
Reconnaît le nid de mon coeur

Et je suis à ma place.

(Luc Decaunes)

Illustration: Christiane Vleugels

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :