Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘aquarium’

AUSCHWITZ (Jean-Pierre Lemaire)

Posted by arbrealettres sur 22 juillet 2018



 

    

AUSCHWITZ

Au pays de la mort, nous déambulons,
voyant se succéder derrière les vitres
collines de valises, buissons de lunettes,
plaines de cheveux gris : un aquarium
sec. Nous ne pouvons pas descendre si bas,
plongeurs vite asphyxiés. Nous flottons sur la terre
en levant les yeux vers Celui qui garde
les noms effacés, l’étoile de chacun.

(Jean-Pierre Lemaire)

 

Recueil: Figure humaine
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La Somnolence (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 25 avril 2018



La Somnolence

Quelques mots se retournent
dans l’aquarium de l’après-midi
sous le coup d’aile à la surface
d’un souvenir d’amour

on ne sait plus très bien quand
mais le beau visage est là
dans le milieu du monde et du temps

(Daniel Boulanger)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nous aimerions Dieu (Federico Garcia Lorca)

Posted by arbrealettres sur 29 mars 2018




    
Nous aimerions Dieu
si le cristal de nos yeux
était convexe et non concave.

Nous verrions les étoiles
non dans l’air
mais en nous-mêmes.

Nous aimerions Dieu
si le coeur, grotte de l’âme,
était en eau, au lieu de chair.

Nous verrions dans cet aquarium
les hommes, la monstrueuse
faune des péchés.

(Federico Garcia Lorca)

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La paix d’un soir d’aquariums (Jacques Jouet)

Posted by arbrealettres sur 11 juin 2017



La paix d’un soir
d’aquariums
et de ciels infinis sans interdits de l’intelligence
à suivre l’errance oblique et lente
d’un hippocampe
d’un hippogriffe ou d’une hypothèse
comptant non sans de brusques sautes.

(Jacques Jouet)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Librairie (Carlos Drummond de Andrade)

Posted by arbrealettres sur 6 décembre 2016



Librairie

Au bas de la spirale
qui en dissimule l’accès
par les jets d’eau d’une fontaine,
et sous le poids du concret
de vingt étages,
le magasin souterrain
expose ses trésors
comme s’il les défendait
contre des faims empressées.

Au niveau du tumulte
des roues et des pieds,
on ne détecte pas l’occulte
symphonie des lettres
et de couleurs enlacées
dans le silence de livres
ouverts sur des gravures.

Aquarium d’aquarelles,
mosaïques, bronzes,
nus,
arabesques de Klee,
piscine où flottent
systèmes et délires
doux de philosophes,
sens et non-sens
des sciences et des arts
de vivre: pour celui qui sait
plonger dans une page,
le tremplin est avancé.

La vie parvient ici
filtrée en pensée
qui ne blesse pas; dans l’enchantement
tactile-visuel d’idées
révélées dans la trame
du papier et qui affleurent
ailées et dansent
quatre mètres en dessous
du sol et des angoisses
leur ballet d’essences
pour le lecteur délivré.

(Carlos Drummond de Andrade)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Aquarium (Maurice Maeterlinck)

Posted by arbrealettres sur 12 février 2016



Aquarium

Hélas ! mes vœux n’amènent plus
Mon âme aux rives des paupières,
Elle est descendue au reflux
De ses prières.

Elle est au fond de mes yeux clos,
Et seule son haleine lasse
Élève encore à fleur des eaux
Ses lys de glace.

Ses lèvres au fond des douleurs,
Semblent closes à mille lieues,
Et je les vois chanter des fleurs
À tiges bleues.

Ses doigts blanchissent mes regards,
En suivant la trace incolore
De ses lys à jamais épars
Et morts d’éclore.

Et je sais qu’elle doit mourir
En joignant ses mains impuissantes,
Et lasses enfin de cueillir
Ces fleurs absentes.

(Maurice Maeterlinck)

Illustration: John Everett Millais

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

AQUARIUM (Maurice Maeterlinck)

Posted by arbrealettres sur 30 janvier 2016


 


aquarium x240 [800x600]

AQUARIUM

Hélas ! mes vœux n’amènent plus
Mon âme aux rives des paupières,
Elle est descendue au reflux
De ses prières.

Elle est au fond de mes yeux clos,
Et seule son baleine lasse
Élève encore à fleur des eaux
Ses lys de glace.

Ses lèvres au fond des douleurs,
Semblent closes à mille lieues,
Et je les vois chanter des fleurs
A tiges bleues.

Ses doigts blanchissent mes regards,
En suivant la trace incolore
De ses lys à jamais épars
Et morts d’éclore.

Et je sais qu’elle doit mourir
En joignant ses mains impuissantes,
Et lasses enfin de cueillir
Ces fleurs absentes.

(Maurice Maeterlinck)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ah ! comment devenir un bassin de silence (Georges Rodenbach)

Posted by arbrealettres sur 22 janvier 2016


 

Ah ! comment devenir un bassin de silence
Et comment devenir, par quel renoncement,
Un aquarium nu, vidé de son tourment :
Verre où les poissons noirs ont cessé leurs passages,
Ame sans passions, cristal sans tatouages;
Aquarium du coeur redevenu nouveau
N’ayant plus que la claire innocence de l’Eau!

(Georges Rodenbach)

Illustration: Niko Guido

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La somnolence (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 25 août 2015


a-24623

Quelques mots se retournent
dans l’aquarium de l’après-midi
sous le coup d’aile à la surface
d’un souvenir d’amour

on ne sait plus très bien quand
mais le beau visage est là
dans le milieu du monde et du temps

(Daniel Boulanger)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

MARÉE BASSE (José Emilio Pacheco)

Posted by arbrealettres sur 12 avril 2015




MARÉE BASSE

Comme les poissons morts que la marée abandonne
le reflux
de la mémoire extirpe de la pourriture
des lieux des visages des dates des voix des parfums

Son éclat devient opacité
Le passé
est un aquarium
une prison pleine de fantômes

***

MAREA BAJA

Comoslos peces muertos que la marea abandona
el reflujo
de la memoria saca a la podredumbre
lugares rostros fechas voces aromas

Su resplandor se vuelve opacidad
El pasado
es un acuario
una prisión de fantasmas

(José Emilio Pacheco)

Illustration: ArbreaPhotos

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :