Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘arme’

Perdues (Paul Nougé)

Posted by arbrealettres sur 26 septembre 2022



Perdues
les armes déclinantes,
les grandes femmes vêtues de leur corps
et qui vers vous jamais ne tournent
leur visage
perdu
gagné

l’on retombe dans sa tête.

(Paul Nougé)

Illustration: Anne Archambault

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’HOMME POSTHUME (Georges Henein)

Posted by arbrealettres sur 24 juillet 2022



 

soldat mort  2 [1280x768]

L’HOMME POSTHUME

Nous étions nés pour la froideur des armes
nés pour contrarier le cours de la naissance
et pour tracer à l’intérieur des êtres
les signes du mauvais vouloir.
« Laissez errer le sang » nous disait notre Maître
et nous ne sûmes jamais
de l’errance ou de l’erreur
laquelle fut notre voie.

Sans cesse pourchassée
l’éternelle grimace de vivre
est loin de renoncer à nous
dans nos mouvements séparés de la terre
un souffle secret introduit la discorde
comme on disperserait des oiseaux.
« C’est la volonté des Absents » s’écrie l’un de nous
et sous nos épaulettes de roc
nous devinons que nous sommes nus

nous resterons, cette fois encore, d’improbables guerriers…

(Georges Henein)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Signe (Gisèle Prassinos)

Posted by arbrealettres sur 22 juillet 2022




Si vous craignez de ne pas me reconnaître
je bois la rose au verre
l’étoile dans l’oeil
et l’or dans les cheveux
et puis je deviens folle dans les forêts
pour que flambent les feuilles.

Aujourd’hui m’égare jusqu’à la violence de l’orangé.

Au cercle du temps
ma joie s’inscrit entre deux armes.

(Gisèle Prassinos)

 

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

QUI DONC ES-TU… (Nahabed Koutchak)

Posted by arbrealettres sur 4 juin 2022




Illustration: J.J. Grandville    
    
QUI DONC ES-TU…

— Qui donc es-tu, qui foules ma terrasse ?
Si tu es mienne, rends les armes !
Sinon, va-t-en, fleur étrangère !
— Je ne suis pas la fleur de ton jardin
Ni celle d’un pays lointain ;
Si jusqu’à toi je suis montée,
Ce n’est ni pour ployer l’échine,
Ni pour m’en retourner bredouille :
Je suis venue pour cueillir ton amour.

(Nahabed Koutchak)

(Traduction : Vahé Godel)

Recueil: 35 siècles de poésie amoureuse
Traduction:
Editions: Saint-Germain-des-Prés Le Cherche-Midi

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

CHANSON DE CELLE QUI ATTEND (Pierre Gamarra)

Posted by arbrealettres sur 31 mai 2022




    
CHANSON DE CELLE QUI ATTEND

En quarante-deux, il s’en est allé…
Si je vous le dis, si je le raconte,
c’est que la lune danse dans les blés…
Mon coeur est en fer, son coeur est en fonte.

Il ne m’écrivit que quelques vieux mots, je
me souviens bien, je pleurai mes larmes…
— Nous avons bien froid, nous n’avons pas d’armes
— Ecoutez ce vent dans tous ces rameaux.

— Nous nous marierons la saison prochaine,
quand il fera chaud, quand il fera doux — Il
n’avait pas peur des vents et des loups. Mon
coeur est en lin, mon coeur est en laine.

Les vieux regardaient chaque jour le ciel
et puis il neigeait des neiges, la neige
et je me disais : Que Dieu le protège !
Mon coeur est en sang, mon coeur est de miel.

On dit qu’il est mort, on dit tant de choses…
Après un hiver revient le printemps.
Ecoutez ces cris qui sont dans les vents par
les nuits venues et les portes closes.

Ils me l’ont volé, ils m’ont pris ses mains,
ils m’ont pris ses yeux, je ne peux pas dire… Ils
m’ont pris sa chair, sa bouche et son rire mais
j’attends ses pas sur tous les chemins.

(Pierre Gamarra)

Recueil: 35 siècles de poésie amoureuse
Traduction:
Editions: Saint-Germain-des-Prés Le Cherche-Midi

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ah! depuis longtemps (Tsoura-Youki)

Posted by arbrealettres sur 27 mars 2022



Illustration: Ito Shinsui
    
Ah! depuis longtemps,
Si je n’avais pas de larmes,
Les désirs constants
De mon amour plein d’alarmes,
Brûleraient mon coeur sans armes!

(Tsoura-Youki)

Recueil: Poëmes de la libellule
Traduction: Judith Gautier
Editions: Beaux-Arts de Paris

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La file de pointage (Gérard Noiret)

Posted by arbrealettres sur 8 octobre 2021




il a mis ses plus beaux atours et se rend
aux pieds du vainqueur
en route humant la paille humide
le soleil sur son casque
l’ampleur de jeter son arme
le consolent du cachot
César absent il doit hélas
prendre un numéro et suivre la file de pointage

(Gérard Noiret)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mais qui a peur? (André Frénaud)

Posted by arbrealettres sur 13 juillet 2021




Mais qui a peur?

Les arbres mouillés,
les armes rouillées,
l’astre dérobé,
le coeur engourdi,
chevaux encerclés,
château disparu,
forêt amoindrie,
accès délaissé,
lisière éperdue,
source dessaisie,

– la neige sourit.

(André Frénaud)

 
Illustration: ArbreaPhotos
 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

La montagnarde (Nirmalâ Putul)

Posted by arbrealettres sur 6 juillet 2021




    
La montagnarde

Cette
Montagnarde
Qui, un fagot de branches sèches sur la tête,
Descend de la montagne
Ira bientôt au marché
Et vendant tout son bois
Étouffera le feu des ventres de toute la maisonnée

En plantant des pousses de riz,
L’enfant accroché
Sur le dos dans une couverture,
La montagnarde plante son chagrin grand comme une montagne
Pour
Une récolte qui ondule de joie

En brisant la montagne, elle brise
Les contraintes et les tabous de la montagne

En fabriquant des balais, elle fabrique
Des armes pour combattre la saleté
En accrochant des fleurs dans ses tresses
Elle accroche le coeur de quelqu’un

En courant derrière la vache et les chèvres ses pieds
Créent sur la terre
Des centaines de chants solitaires

(Nirmalâ Putul)

 

Recueil: Pour une poignée de ciel Poèmes au nom des femmes dalit (Intouchable)
Traduction: Traduit du Hindi par Jiliane Cardey
Editions: Bruno Doucey

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Frères (Hubert Juin)

Posted by arbrealettres sur 26 mai 2021



 

Otto Dix Painting 134 [1280x768]

Frères qui écoutez les armes de la nuit
Lorsque nous traversons les rues de vos villages
Nous qui sommes les morts qu’on ne désarme point
Ecoutez dans le vent la promesse du vent.

(Hubert Juin)

Illustration: Otto Dix

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :