Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘armes’

Retouche à l’amour (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 7 novembre 2019



Retouche à l’amour

ses armes dans un coin de la chambre
il multiplie ses nus dans la lumière
dans les rues l’ennemi perd sa trace
et n’ouvre que l’ombre

(Daniel Boulanger)


Illustration: Marc Chagall

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Corolle (Edmond Jabès)

Posted by arbrealettres sur 8 juin 2018



Elle échange le lien
l’impossible parole
Les armes de la mort sont
ses ailes d’amour

(Edmond Jabès)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Cercle de paix (Nancy Huston)

Posted by arbrealettres sur 16 mai 2017



Cercle de paix

déposons nos armes
et parlons, les yeux ouverts

cercle de paix

(Nancy Huston)


Illustration

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Le toit (Edmond Jabès)

Posted by arbrealettres sur 12 janvier 2017



Notre demeure est aux armes
de nos amours viendra l’heure
où les monts démasqueront les abîmes
d’espérance

(Edmond Jabès)


Illustration: François Veillon

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | 2 Comments »

Chanson des arbres de la forêt noire (Edmond Jabès)

Posted by arbrealettres sur 14 novembre 2016



Dans la forêt noire
Où des pendus rient aux arbres,
Où des soldats montent la garde,
Un incendie éclate.
Mais qui alluma les torches?
Mais qui mit le feu aux arbres ?
Les soldats pris de panique,
– Il y en avait qui croyaient leur tâche aisée –
Appellent au secours de toute leur voix,
Cherchent à fuir leurs propres armes.
La forêt est maintenant rouge
Et les pendus rient toujours,
Mais ne brûlent pas.

(Edmond Jabès)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

A. R. (Werner Lambersy)

Posted by arbrealettres sur 4 octobre 2016



Lors du pillage
D’une caravane d’Ethiopie
On a trouvé
Deux malles en fer
Pour le bateau de Marseille
Qui part de Djibouti

Dedans il n’y avait
Que des carnets griffonnés
Et des bouts de papier
Beaucoup
Dont l’encre semblait pâle

On s’en servit
Parce qu’ici le bois est rare
Pour allumer le feu
Du bivouac
C’était mieux que la crotte
De chamelle

Quelqu’un a reconnu écrite
En français
Et en arabe l’en-tête
De lettre
Du marchand d’armes A. R.

(Werner Lambersy)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tu savais (Diego Perez)

Posted by arbrealettres sur 9 septembre 2016



Tu savais que quelqu’un viendrait
pour décrypter ton passage
débusquer cette vérité
où s’incubait ton exil
et porter aux armes du jour
ton témoignage de sous-bois.

(Diego Perez)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :