Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘arpent’

Fulgure encore, aile dorée (Kathleen Raine)

Posted by arbrealettres sur 3 décembre 2018




Fulgure encore, aile dorée,
Sur mon arpent désert,
En vain cherchant
Semblance de vallon et de clairière.
Où les passions demeurent
Surgissent peu de fleurs,
Trop loin de cette colline remémorée.

***

Flash again, golden wing,
Across my sterile plot,
Seeking in vain
Similitude of glade and dell.
Where human passions dwell
Few flowers spring,
Too far from that remembered bill.

(Kathleen Raine)

Illustration: John Atkinson Grimshaw

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

MES PROPRIÉTÉS (Kenneth White)

Posted by arbrealettres sur 30 juin 2018



 

cerveau

MES PROPRIÉTÉS
Pour Henri Michaux

Propriétaire je suis moi aussi
j’ai douze arpents de silence blanc
tout au fond du cerveau

*

MY PROPERTIES
For Henri Michaux

I’m a landowner myself after all —
I’ve got twelve acres of white silence
up at the back of my mind

(Kenneth White)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | 4 Comments »

Arbre de cristal (Anne Goyen)

Posted by arbrealettres sur 22 avril 2018



Illustration
    
Arbre de cristal

A l’aube
Déserté d’oiseaux,
L’arbre de cristal s’irise,
Lustre inversé
Sur nos arpents
De silence hivernal…

Y tremble
Un cœur d’enfant,
Muet
De merveille.

(Anne Goyen)

 

Recueil: Arbres, soyez
Traduction:
Editions: Ad Solem

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LES VIGNES SONT GELEES… (Gaston Couté)

Posted by arbrealettres sur 10 février 2018




    
LES VIGNES SONT GELEES…

La vendange s’annonçait belle
Et l’espoir, pour nous,
En sourires de fleurs nouvelles
S’ouvrait au bout des jeunes pousses,
Mais, cette nuit, la lune rousse
A fait de ses coups !

Mon bel ami, les vignes sont gelées !
Tes deux arpents si verts sur le coteau,
Faut pas y songer !
Si l’on ne boit pas de vin cette année,
On boira de l’eau !

Si ta belle vendange est morte
La nuit du grand froid,
Nos vingt ans toujours bien se portent !
Les bourgeons roulent sous les souches
Mais il reste encor sur ma bouche
Des baisers pour toi !

Oui, nous n’irons pas en vendange
Dans les arpents blonds
Lorsque viendra la mi-septembre,
Mais dans le champ de nos caresses,
L’an tout au long, sans fin ni cesse,
Nous vendangerons !

Le vin doux dont l’âme pétille
Ne jaillira pas
Du pressoir aux rondes sébilles,
Mais de ton cœur tendre et farouche,
Comme du creux d’un pressoir rouge
L’Amour jaillira !

(Gaston Couté)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La surface d’un automne (Vénus Khoury-Ghata)

Posted by arbrealettres sur 22 août 2017



 

La surface d’un automne
est inversement proportionnelle à la hauteur de sa tristesse
le nuage interrogé multiplie sans difficulté le basilic par le safran.

Répète après moi :
la distance entre deux pluies se mesure par arpents de silence
et le périmètre d’un mois est divisible par son rayon de lune.
Cela va de soi.

(Vénus Khoury-Ghata)

Découvert chez Lara ici

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

J’IRAI DEMAIN (Pierre Morhange)

Posted by arbrealettres sur 30 mai 2015



J’IRAI DEMAIN

Qu’un poulet picore,
Que la fougère arbore.
Ah! Comme moi
Un bec et un arpent.

N’empêche qu’altitude
Aux nuages gris et plats
Donne air et repas
Et je vis de cachots.

(Pierre Morhange)


Illustration

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :