Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘arrachée’

Fragile est la terre (Reiner Kunze)

Posted by arbrealettres sur 17 juin 2019



Fragile est la terre au-dessus des sources: aucun
arbre ne doit être abattu, aucune racine
arrachée

les sources pourraient
tarir

Combien d’arbres ont été
abattus, combien
arrachés
en nous

(Reiner Kunze)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La fleur sauvage de la paroi (Tilemachos Chytiris)

Posted by arbrealettres sur 13 octobre 2017



La fleur
sauvage de la paroi
jamais moi je ne la couperais
c’est vous qui l’avez arrachée
et maintenant vous dites la tenir au frais
dans un vase en verre,
illusions
la fleur est morte
il faut le savoir
et il est inutile
voire nuisible dirais-je
d’avoir comme ornement
la mort

(Tilemachos Chytiris)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Chanson pour le lever et le coucher de ma chanson (Edmond Jabès)

Posted by arbrealettres sur 30 septembre 2016



Pour ma chanson levée trop tôt,
une jeune fille tombée du ciel
tant de fois confondue avec le matin.

Elle ne sait où elle va.
L’abeille l’étonné
et les fleurs disposent de ses pas.
Le vent souffle dans sa main.

Arrachée au soleil,
une jeune fille couronnée d’oiseaux
que de fois confondue avec la nuit.
Elle ne sait qui elle attend.

Il y a des traces de sang qu’elle suit
et tant de cris dans son regard,
pour ma chanson couchée si tard

(Edmond Jabès)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Cette familiarité des grenouilles (Gérard Pfister)

Posted by arbrealettres sur 22 janvier 2016




Mais au moins puissions-nous avoir avec la nuit
cette familiarité des grenouilles
avec l’eau sombre de l’étang
demeurer auprès d’elle attentifs
au moindre bruit parmi les herbes
au plus petit insecte, d’un seul bond
plonger jusqu’en ses profondeurs bourbeuses
comme pour y disparaître tout entiers
des heures durant après la remontée
chanter dans l’obscurité cela qu’une seule note
peut dire, comme arrachée à la vie même
un râle bref, le craquement d’un bois mort
une plainte brisée, le vide d’une voix
où résonne une grave exultation

(Gérard Pfister)

 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

D’être (Martine Broda)

Posted by arbrealettres sur 22 mai 2015



 

 

Sarolta Bán ao1_500 [1280x768]

d’être
ces traits d’éphémère

semelles lestées
attachées à la terre

(Martine Broda)

Illustration: Sarolta Bán

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :