Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘assemblage’

J’ai toujours aimé les êtres originaux (Paul Léautaud)

Posted by arbrealettres sur 1 septembre 2019



Agnès Boulloche  7 [1280x768] 

J’ai toujours aimé les êtres originaux, bizarres, chimériques, singuliers.
Ils sont pour moi le sel de la vie, autant qu’en sont l’horreur les gens qui ressemblent à tout le monde.
J’aime leur fantaisie, leur folie.
Je les suis quand je les rencontre dans la rue, je cherche à me renseigner sur eux,
je voudrais les connaître et les fréquenter, je n’ai que dégoût pour ceux qui se retournent et rient sur leur passage.
Ils ont encore pour me plaire qu’ils sont souvent très bons, bien qu’étant toujours très pauvres.
N’est-ce pas curieux, cet assemblage si fréquent de l’originalité et de la bonté,
alors que les gens qui se ressemblent par milliers sont, dans leur médiocrité, en général si égoïstes et si malfaisants ?
Je rattache encore cela à tout ce qui sépare des êtres qui sont libres d’autres qui ne sont que des esclaves.
S’habiller à sa guise, agir et vivre de même, sans souci des sots qui s’étonnent ou qui se moquent,
c’est encore, dans un petit domaine, le signe d’un esprit libre.

(Paul Léautaud)

Illustration: Agnès Boulloche

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

Fruits, saveurs (Lorand Gaspar)

Posted by arbrealettres sur 14 avril 2018




    
fruits, saveurs, et si claires dissonances
lavez, lavez encore nos images –

visage tiré du sommeil
par un lent assemblage de sons
de bruits de verre et de syllabes
que heurtent un à un les rayons –

jaillis de la Musique ils tissent
ensemble tous les traits concevables
des figures passées, présentes, à venir –
tous les visages contenus dans l’indessinable
pure jouillance d’être

(Lorand Gaspar)

 

Recueil: PATMOS et autres poèmes
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le jardin est désert (Claude Chambard)

Posted by arbrealettres sur 20 décembre 2017




    
le jardin est désert
aucun chemin n’en part
ciel vert le matin
ciel rouge le soir

un assemblage un paysage

la porte du paradis
est condamnée
faute de clef

il n’y a pas de sentier derrière la porte fermée

partout le paysage est interrompu
par de méchantes larmes

(Claude Chambard)

 

Recueil: Le chemin vers la cabane
Traduction:
Editions: Le bleu du ciel

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le monde a besoin d’être annoncé (Michel Deguy)

Posted by arbrealettres sur 29 novembre 2015



 

Gurbuz Dogan Eksioglu (7)

Le monde a besoin d’être annoncé.
Un poème est parabole
Il voit l’assemblage des choses.

De l’autre côté du « comme »
il y a le com-parant,
un aspect du monde qui nous révèle celui-ci.

(Michel Deguy)

Illustration: Gurbuz Dogan Eksioglu

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :