Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘astres’

Je dis: je t’aime (Maurice Fombeure)

Posted by arbrealettres sur 2 mai 2019


AimerLaMer

 

Je dis: je t’aime
Comme le lierre l’arbre,
Je dis: je t’aime
Comme la rose l’eau,
Je dis: je t’aime
Comme le vents les marbres,
Je dis: je t’aime
Comme l’eau le sanglot.
Je dis: je t’aime
Comme le vent du galop,
Je dis: je t’aime
Comme le héron l’eau,
Je dis: je t’aime
La liré léronlo.
Je dis: je t’aime
Comme les astres l’or,
Je dis: je t’aime
Sur le velours des morts,
Je dis: je t’aime
Sur la pédale d’ombre,
Je dis: je t’aime
Sur les Champs-Elysées,
Je dis: je t’aime
Sur ton ventre frisé,
Je dis: je t’aime
Au coeur des verts farouches,
Je dis: je t’aime
Sur les monts alizés,
Je dis: je t’aime
Sur les miroirs brisés,
Je dis: je t’aime
La rose de ta bouche

Je dis: je t’aime
Un peu plus que toi-même.

(Maurice Fombeure)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | 3 Comments »

LA FORMULE PEND DU CIEL (Jules Romains)

Posted by arbrealettres sur 4 octobre 2017



 

LA FORMULE PEND DU CIEL

La formule pend du ciel.
Elle glisse entre les astres.
Tu la heurtes par hasard
D’un battement de tes cils.

Elle ignore tout de l’âge
Où notre malheur est pris ;
Libre comme une souris
Qui trotte dans les cordages.

Elle échappe à tous les pièges.
La substance lui fait peur.
Un sourire voyageur
Se dispense de visage.

Peux-tu la saisir au vol ?
Peux-tu partir avec elle ?
Hélas ! Tu pèses bien lourd.
Le temps colle à tes semelles.

(Jules Romains)

 
Illustration: ArbreaPhotos

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ses hanches (Adonis)

Posted by arbrealettres sur 16 février 2016



Ses hanches –
Deux astres, deux détroits et balançoires
Et les oreillers mirages de nuages
Qui vont
Viennent
Délirent
Et cherchent un interprète

(Adonis)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Jeanne (Victor Hugo)

Posted by arbrealettres sur 5 septembre 2015



Sais-tu, Jeanne, à quoi je rêve?
C’est au mouvement d’oiseau
De ton pied blanc qui se lève
Quand tu passes le ruisseau.

Et sais-tu ce qui me gêne?
C’est qu’au travers l’horizon,
Jeanne, une invisible chaîne
Me tire vers ta maison.

Et sais-tu ce qui m’ennuie?
C’est l’air charmant et vainqueur,
Jeanne, dont tu fais la pluie
Et le beau temps dans mon coeur.

Et sais-tu ce qui m’occupe,
Jeanne? c’est que j’aime mieux
La moindre fleur de ta jupe
Que tous les astres des cieux.

(Victor Hugo)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | 6 Comments »

Une étoile plus brillante (Michel Deguy)

Posted by arbrealettres sur 11 juillet 2015


heic0407a

Intimité plus grande avec les astres
Et dans la nuit sondée plus profond
Dans la nuit rapprochée la terre
Débouche sur le soleil cette étoile agrandie

Au coeur de la nuit le jour
Nuit de la nuit connaît
Une étoile plus brillante

(Michel Deguy)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | 2 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :