Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘attelage’

LES PIES (Emile Verhaeren)

Posted by arbrealettres sur 22 mai 2019



pie [800x600]

LES PIES

De branche en branche
Les pies
Sautent, noires et blanches,
Et crient.

Un attelage,
Monumental comme une grange en marche,
Sur la montée, à contre ciel, près d’un village,
Bombe sa charge ;

Les fers des gros chevaux résonnent,
Le charroi passe, énorme et lourd,
Les petites maisons frissonnent
Aux carrefours.

Tandis qu’aux alentours,
Noires et blanches,
De branche en branche,
Les pies
Crient.

Tandis qu’aux alentours,
Noires et blanches,
De branche en branche,
Les pies
Crient.

(Emile Verhaeren)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mouvante place des hommes (Andrée Chedid)

Posted by arbrealettres sur 6 novembre 2018



Mouvante place des hommes

Où sommes-nous ?

Dans la tempérance d’une rivière
Dans la démesure des torrents

Dans le compas de l’oeil
Dans les brumes de la chair

Dans l’attelage des monstres
Dans les mains sans épine

Dans les nasses du doute
Dans la force des granges

Dans l’angoisse qui mobilise
Dans la peur qui engloutit

Dans le foisonnement du corps
vivier qui fonde l’esprit

Dans le songe insulaire
Dans le rêve faiseur d’hommes

Dans la dissolution des mots
Dans le tissu de la parole

Dans les randonnées du sang
Dans la réunion du coeur ?

Où sommes-nous ?

Où aucun ciel ne peut prétendre !

(Andrée Chedid)


Illustration: Maryse Casol

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Retouche à l’annonce (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 11 juillet 2018



Retouche à l’annonce

les montagnes en robe d’eau se lèvent
dans un attelage d’ailes

un souffle à peine froisse la toile du monde
l’ange intraduisible attend
la vierge aux yeux sans fond

(Daniel Boulanger)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

AUX PALES ACCENTS DE L’AUBE (Jean Cayrol)

Posted by arbrealettres sur 12 décembre 2017




    
AUX PALES ACCENTS DE L’AUBE

Dans la pleine liberté de la mort
quand le sang se refuse à être partagé
dans la noirceur de l’herbe qui s’endort
quand la terre apparaît tout au fond de la plaie

sous le soleil et sous la lune
quand le monde sans fin appelle un autre monde
dans le vent dur des arbres sur la dune
quand la mer est comme un attelage qui s’effondre

dans le ciel trouvé au fond du tombeau
quand la vie sourit aux feuilles qui tombent
dans la nuit qui joue qui rit dans les cendres
quand le vent n’est plus qu’un vol de l’oiseau

écoute je viens.

(Jean Cayrol)

 

Recueil: Poèmes de la nuit et du brouillard
Traduction:
Editions: Seuil

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Noël (Alain Borne)

Posted by arbrealettres sur 7 décembre 2017




    
Noël

Du village nocturne naissent les mille tours d’une cité
des paons blancs tristement
parcourent les cours
où l’eau retient le ciel d’étoiles
où la lune s’écoule des seaux
au frisson hésitant du vent.

Le bruit des attelages secoue les granges infinies
les verrous glissent sans bruit
et les portes soupirent
libérant l’ombre des chevaux

Pâles avec une lenteur de songe
du ciel tombent
les pétales des routes de minuit

Qui donc pose aux marguerites de l’hiver
la question d’amour ?

(Alain Borne)

 

Recueil: Oeuvres poétiques complètes
Traduction:
Editions: Curandera

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Emportez-moi dans une caravelle (Henri Michaux)

Posted by arbrealettres sur 29 juin 2017




Emportez-moi dans une caravelle,
Dans une vieille et douce caravelle,
Dans l’étrave, ou si l’on veut, dans l’écume,
Et perdez-moi, au loin, au loin.

Dans l’attelage d’un autre âge.
Dans le velours trompeur de la neige.
Dans l’haleine de quelques chiens réunis.
Dans la troupe exténuée des feuilles mortes.

Emportez-moi sans me briser, dans les baisers,
Dans les poitrines qui se soulèvent et respirent,
Sur les tapis des paumes et leur sourire,
Dans les corridors des os longs et des articulations.

Emportez-moi, ou plutôt enfouissez-moi.

(Henri Michaux)

Illustration: Vladimir Kush

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Le dimanche du paysan (Georges-L Godeau)

Posted by arbrealettres sur 23 avril 2016



Le dimanche, au village,
les tracteurs dorment.
Lucas n’a pas de tracteur,
pas de dimanche.
Seul, dans la plaine,
il travaille.
C’est la saison de préparer la terre.
De temps à autre,
l’attelage s’arrête.
Lucas regarde au loin.
Il attend, c’est vrai.
Les voilà,
sa femme et sa fille,
en robes claires.
Elles viennent par la traverse.
On dirait deux sœurs.
Elles apportent le pique-nique.
Dimanche aussi pour Lucas.

(Georges-L Godeau)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Il y a un pré sur l’azur (Edward Stachura)

Posted by arbrealettres sur 1 septembre 2015



Edvard Munch-355435

Il y a un pré sur l’azur

Dis-moi ce que tu voudrais ?
Je fais des miracles, Petite !
Je transforme morte en vivante
Eteinte en brûlante
Dis-moi ce que tu voudrais ?

Il y a un pré sur l’azur
Deux nuages c’est hosanna.
L’un c’est un garçon, l’autre c’est une fille

Si tu veux plus encore
Je vais te prendre sur mes bras
Je vais te porter dans les montagnes sauvages
Je vais appeler un attelage de cerfs-volants
Si tu veux encore plus haut.

Il y a un pré sur l’azur
Deux nuages c’est hosanna.
L’un c’est un garçon, l’autre c’est une fille

Dis-moi ce que tu voudrais ?
Je fais des miracles, Petite !
Veux-tu peut-être une glace ?
Ou la jeune herbe, sinon
Je vais faire tout pour toi.
(Toi, mon petit, grand Dieu!)

Il y a un pré sur l’azur
Deux nuages c’est hosanna.
L’un c’est un garçon, l’autre c’est une fille
– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –
Ils vont ensemble quelque part…

(Edward Stachura)

Illustration: Edvard Munch

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les chevaux du temps (Jules Supervielle)

Posted by arbrealettres sur 20 juin 2015



Les chevaux du temps

Quand les chevaux du temps s’arrêtent à ma porte
J’hésite un peu toujours à les regarder boire
Puisque c’est de mon sang qu’ils étanchent leurs soif.
Ils tournent vers ma face un œil reconnaissant
Pendant que leurs longs traits m’emplissent de faiblesse
Et me laissent si las, si seul et décevant
Qu’une nuit passagère envahit mes paupières
Et qu’il me faut soudain refaire en moi des forces
Pour qu’un jour où viendrait l’attelage assoiffé
Je puisse encore vivre et les désaltérer

(Jules Supervielle)

Illustration: Jennifer Morrison

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Retouche à l’attelage (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 17 avril 2015



Retouche à l’attelage

chaque matin ma vie n’hésite pas
mais moi si, qui la regarde
plus belle que son cocher

(Daniel Boulanger)


Illustration: Vincent Van Gogh

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , | 2 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :