Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘attendre’

J’ai rêvé (François Caradec)

Posted by arbrealettres sur 20 octobre 2017




    
J’ai rêvé que tu sortais nue
et que c’était l’été.

J’attends que tu sois revenue
pour voir si ce l’était

(François Caradec)

 

Publicités

Posted in humour, poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Attendre dans l’invisibilité du visible (Israël Eliraz)

Posted by arbrealettres sur 20 octobre 2017



Attendre dans l’invisibilité
du visible.

Savoir : tout est là dès le début,
même s’il n’a jamais été prononcé.

Ne confonds pas dedans et
éternité dans les puits
des poches.

Plonge dans l’obscur et
détermine le clair

« Le ciel traversant les arbres »
de beaucoup de façons.

(Israël Eliraz)

Découvert chez Lara ici

Illustration: Adamov Alexey

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La graine (Hannah Senesh)

Posted by arbrealettres sur 19 octobre 2017




    
La graine

Semez la graine le grain doré prodiguera ses racines
non pas sur le rocher et la route pavée
récoltez-le mûr dans la poussière brune
protégez-le de la chaleur ou du givre
le grain vit à l’intérieur de sa coque.

Quel infini secret ! la graine minuscule
enfouie sous la poussière n’attend qu’un signe
celui du printemps d’un rayon de lumière du soleil du jour.

(Hannah Senesh)

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tu n’es pas seul (Hannah Senesh)

Posted by arbrealettres sur 19 octobre 2017




    
tu n’es pas seul
tu n’es pas seul regarde la mer elle t’appartient
en un murmure tendre elle t’interroge
sur tes espoirs et tes désirs

attends elle va venir sois en sûr
le sable la plage les rochers les vagues la mer
tous savent le savent : dans la nuit noire elle viendra

et du haut du ciel des yeux par milliers
veillent sur tes amies
et volent à la mer à l’infini leurs larmes

(Hannah Senesh)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le merveilleux absent (Marie Dauguet)

Posted by arbrealettres sur 19 octobre 2017




   
Le merveilleux absent

Le soleil a noyé le fleuve de son sang;
Près d’une eau violette
J’attendrai l’éternel et merveilleux absent
Dont le couchant dessine au loin la silhouette.

Et tout est immobile et d’un fixité…!
Les nombres et les êtres
Et l’espace et le temps ont cessé d’exister;
Seul un merle gazouille aux branchages d’un hêtre.

Pressant contre mon coeur la palme avec l’anneau,
Tulipe sur sa tige,
Je viendrai sur la rive en somptueux manteau;
Le soleil dans mon coeur lugubrement se fige.

Les prés sont de sardoine et le ciel est d’onyx.
Qu’il est cruel de tendre
Au merveilleux absent, sous les noirs tamaryx
Le geste de mes bras que la mort vient surprendre.

(Marie Dauguet)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

J’attends le printemps (Kitó Akiyoshi)

Posted by arbrealettres sur 16 octobre 2017



J’attends le printemps,
le printemps, là,
dans mon coeur

(Kitó Akiyoshi)

 

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Livrée à froideur (Ono no Komachi)

Posted by arbrealettres sur 16 octobre 2017



Livrée à froideur
comme épi au vent d’automne
ah, quel triste sort !
Pauvre de moi dont nul fruit
ne sera plus à attendre.

(Ono no Komachi)

découvert ici chez laboucheaoreilles

Illustration: Irina Kotova

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’inerte chanson (Marie Dauguet)

Posted by arbrealettres sur 15 octobre 2017




    
L’inerte chanson

Combien de baisers en suspens
Au bord des lèvres affamées
Et parmi les palais absents
De princesses inanimées
Dormant à jamais embrumées
Sous l’or de leurs cheveux dolents.

Combien à l’ancre au fond du port,
Et malgré les voiles vermeilles,
Souplement arquant leur essor,
De bateaux captifs qui sommeillent
Et qui jamais n’appareillent
Que vers ce havre noir, la Mort.

Combien de lys n’ont point éclos
Dont l’aube dédaigna l’offrande;
Et, sur des îles de coraux
Où leurs bras vainement se tendent,
Combien d’exilés qui t’attendent,
O Mort, sous tes verts oripeaux!

(Marie Dauguet)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

ETERNITE (Pierre Albert-Birot)

Posted by arbrealettres sur 13 octobre 2017



J’attends des lettres
J’attends la mort
J’attends le tramway
Les demains des aujourd’huis vont devenir hiers

ETERNITE

A votre santé!
Il fait froid, j’attends l’Eté

(Pierre Albert-Birot)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | 4 Comments »

ÉTERNITÉ (Pierre-Albert Birot)

Posted by arbrealettres sur 13 octobre 2017



 

J’attends des lettres
J’attends la mort
J’attends le tramway
Les demains des aujourd’huis vont devenir hiers

ÉTERNITÉ
A votre santé !

Il fait froid,
j’attends l’Eté

(Pierre-Albert Birot)

Illustration: Tamara Lunginovic

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :