Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘attendre’

Je t’attends (Paul Nougé)

Posted by arbrealettres sur 28 septembre 2022



Je t’attends
je t’attends
depuis si longtemps

(Paul Nougé)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , | 2 Comments »

Présence (Paul Nougé)

Posted by arbrealettres sur 27 septembre 2022



Présence

Le jardin appuie à la fenêtre son épaisseur de fumée.
La nuit vient doucement s’appuyer au jardin.
Marie (elle est assise à la fenêtre) entrouvre un peu sa robe,
ses épaules se découvrent.
Elle attend au tournant de la nuit.
Elle attend. Passe un doigt lentement sur ses lèvres.
Son doigt sur ses lèvres fait le signe du silence.
Elle attend. Passe les doigts à peine sur ses cheveux,
sur ses bras qui sont nus.
Garde les yeux ouverts sur le coeur de la nuit.
Et le jardin recule à peine,
quitte la fenêtre, comme la nuit tendrement se sépare du jardin.
C’est qu’un peu d’aurore rougit le mur, la fenêtre,
toute la femme appuyée au matin.

(Paul Nougé)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’adieu (Guillaume Apollinaire)

Posted by arbrealettres sur 23 septembre 2022




J’ai cueilli ce brin de bruyère
L’automne est morte souviens-t’en
Nous ne nous verrons plus sur terre
Odeur du temps brin de bruyère
Et souviens-toi que je t’attends

(Guillaume Apollinaire)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le grand avenir (Carl Norac)

Posted by arbrealettres sur 6 septembre 2022



Illustration: Géraldine Alibeu
    
Le grand avenir

Tout n’est pas mort, te dit la nuit qui vient.
Il faut bien que la vie se repose.
Il faut que l’arrivée du jour soit encore une surprise,
que le mot aube demeure toujours un cadeau.

Rien n’est mort avec moi, dit la nuit.
Nuages filants ou étoiles ouvertes comme des huîtres,
soleil très couchant ou vraiment caché,
c’est à minuit pour nous le grand avenir.

Si tu ne me crois pas,
si tu penses que la mort arrive un peu le soir,
je te donne la pleine lune.
Même lointaine, elle ne brille que pour te dire :

— Attends, tu vois, le matin est presque là,
lumineux dans mon cercle.

(Carl Norac)

Recueil: Petits poèmes pour passer le temps
Traduction:Editions: Didier Jeunesse

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

EN T’ATTENDANT (Carl Norac)

Posted by arbrealettres sur 5 septembre 2022



Illustration: Kitty Crowther
    
EN T’ATTENDANT

Quand je t’attends, c’est long.
Les arbres traversent le chemin.
Les oiseaux font leur valise de feuilles.
Les crapauds ont le temps
de se changer trois fois en prince.

Quand je t’attends, c’est long.
Les mille-pattes ont lacé leurs souliers.
Les cigales ont fini de chanter.
Les montres ont le temps
de glisser trois fois des poignets.

Quand tu arrives enfin,
le soleil a déjà compté tous ses rayons,
la mer, ses vagues et le ciel, ses nuages.

Dépêche-toi,
ma lune, ô ma douceur,
il va faire nuit noire sur mon cœur.

(Carl Norac)

Recueil: Petits poèmes pour passer le temps
Traduction:Editions: Didier Jeunesse

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Communication (François de Cornière)

Posted by arbrealettres sur 3 septembre 2022


Musee_de_la_poste_telephone_public

 

La queue au bureau de poste
odeur de travail
comme l’odeur de l’école
qui collait aux affaires
qui revient de très loin

derrière le comptoir
regards baissés
gestes lents

une femme dans une cabine
crie
que ce n’est pas grave

nous
attendant notre tour
et sachant bien
qu’elle ment

(François de Cornière)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’inquiétude (Paul Nougé)

Posted by arbrealettres sur 2 septembre 2022



L’inquiétude

Elle attend, se lève, se mire
puis elle attend, se lève, se mire
attend, se lève, se mire
dans un miroir blanc
où ses seins blancs
pointent, se noient et se retrouvent.

(Paul Nougé)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Il joue de la cithare (Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 28 août 2022



Il joue de la cithare

Avec les fûts
Des arbres qui l’attendent
Ou ne l’attendent pas

Au plein de la forêt.

(Guillevic)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Un tout petit jardin (Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 28 août 2022



Découvrir par hasard
Un tout petit jardin
Plein d’herbes folles,

Sans fenêtres autour,
Sans bruit et même
Sans cerceau ni poupée.

Rien que le temps
Qui s’est retiré là
Et n’attend rien.

(Guillevic)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | 4 Comments »

Pas tout de suite (Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 28 août 2022



Attends. Continue
A résister.

La pression n’est pas
Tout à fait assez forte.

N’écris pas maintenant,
Pas tout de suite.

Tu peux encore
Tenir.

(Guillevic)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | 4 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :