Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘atterrir’

APRÈS TANT DE CIEL (Géo Libbrecht)

Posted by arbrealettres sur 30 janvier 2019



APRÈS TANT DE CIEL

Après tant de ciel tranquille
sur l’autre rive des songes,
il fallut bien atterrir
sous les poussières d’étoiles.
Malgré la neige et l’absence,
rien d’hier n’était changé
et sur les places publiques
où les foules s’amassaient,
nous n’étions que quelques hommes
à pouvoir nous réchauffer.

(Géo Libbrecht)

Illustration: Valérie Barcelo

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Accroupis sur la nuit d’août (Vénus Khoury-Ghata)

Posted by arbrealettres sur 8 octobre 2018




    
Accroupis sur la nuit d’août
les gens des terres creuses applaudissent à chaque chute d’étoile
l’univers disent-ils n’en a pas pour longtemps
les oiseaux qui assuraient l’équilibre entre le haut et le bas ont vieilli
l’horizon tangue à la moindre chute de feuille

un oiseau descendant d’une lignée prestigieuse suit les méandres
de sa plume sur ta page
comment choisir entre deux mots alors qu’il hésite à atterrir
la page est terre inhospitalière et la plume qui écrit fusil de chasseur.

(Vénus Khoury-Ghata)

Découvert ici: http://laboucheaoreilles.wordpress.com/

Recueil: Gens de l’eau
Traduction:
Editions: Mercure de France

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Chameau par un chas d’aiguille (Petr Král)

Posted by arbrealettres sur 1 juillet 2018



Illustration: Vladimir Kush
    
(Passer par l’orgasme,
chameau par un chas d’aiguille,
puis atterrir encore, vide, sur la terre glacée.)

(Petr Král)

 

Recueil: Cahiers de Paris
Traduction:
Editions: Flammarion

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Lorsque nous atterrîmes (Jean Cocteau)

Posted by arbrealettres sur 28 janvier 2018



    

Lorsque nous atterrîmes
je crus que nous volions encore à deux mille mètres
ô surprise

car pour une forêt profonde je prenais

Ies bruyères de la prairie

(Jean Cocteau)

 

Recueil: Le Cap de Bonne-Espérance suivi de Discours du Grand Sommeil
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Pareil à une source (Adonis)

Posted by arbrealettres sur 3 novembre 2017



Illustration: Luis Ricardo Falero
    
Pareil à une source son charme
Jaillit d’elle
Explose autour d’elle.
Pourquoi ne lisez-vous pas le tracé de ses horizons —
Ô prémices de mon amour?
Allez — donnez nos semailles
Labours et récoltes
Offrandes à ses traditions
À son trône, son oreiller, ses fenêtres
Et sa lampe
Plane, atterris et prends-moi
Là où tu désires sur cette terre — sur sa terre
Dans la ville, dans la lumière et l’obscurité

(Adonis)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Une feuille sèche (Richard Wright)

Posted by arbrealettres sur 10 avril 2017



 

benitier-de-l-eglise-saint-jean-bapstiste-nemours

Une feuille sèche
Passe par le vitrail — atterrit
Dans l’eau bénite.

***

Through the church window,
Into the holy water,
A dryleaf flutters.

(Richard Wright)

Illustration

 

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

PLAINE EN ÉTÉ (Tomas Tranströmer)

Posted by arbrealettres sur 17 mai 2016



PLAINE EN ÉTÉ

Nous en avons tant vu.
La réalité nous a tant usés,
mais voici qu’enfin l’été arrive:

ce grand aéroport  – où l’aiguilleur fait
descendre du ciel des chargements
de gens transis, l’un après l’autre.

Des herbes et puis des fleurs – atterrissons ici.
Les herbes ont un chef vert.
Je m’annonce.

(Tomas Tranströmer)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

A la sueur du mot (Vénus Khoury-Ghata)

Posted by arbrealettres sur 11 novembre 2015



à la sueur du mot j’accède au poème
sur le mur d’une phrase se promène un mot sentinelle
quand un mot boite on lui ajoute une lettre pour semelle
on fait du bouche à bouche au mot asphyxié pour le ranimer

les mots, ces oiseaux qui bondissent sur les fils électriques de nos pages
les mots, ces mouettes qui atterrissent sur les plages blanches de nos pages

(Vénus Khoury-Ghata)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :