Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘au bout’

Il faut que l’homme aille au bout de son mal (Pierre Emmanuel)

Posted by arbrealettres sur 7 janvier 2018



 

Illustration: Salvador Dali
    
Et s’abîme dans l’excès de sa haine
Qu’il découvre en son acharnement contre Toi
La fureur qui le déchire lui-même
Pour comprendre que son vrai visage
Est la face agonisante de Dieu.

(Pierre Emmanuel)

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

N’approchez pas (Adonis)

Posted by arbrealettres sur 3 novembre 2017



Illustration: Michael Parkes
    
N’approchez pas, ô mes lèvres,
Le langage de la raison
Repoussez-le et tenez-vous loin
Et toi, braise de la confusion, prolonge-toi en flammes

Nous sommes arrivés au bout de nos tentations
Sans feindre, sans poser de questions
Sans retour

(Adonis)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Une cause (Adonis)

Posted by arbrealettres sur 1 novembre 2017




    
Une cause — comment savoir qui l’a créée?
Sais-tu? J’ai appris à ne fréquenter que
Mes soupçons
Que le vide de mes pas. Mon passage
Est désir de non-passage, comme si
Je visais l’impossible comme si j’allais au bout de l’abîme
Là où il n’y a que la chute
Et ses hautes légendes

(Adonis)

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Et l’un de l’autre fleur (Pierre Albert-Birot)

Posted by arbrealettres sur 13 octobre 2017



Et l’un de l’autre fleur

Ils iront jusqu’au bout de l’avenir
Sur la pointe des pieds
Pour qu’il ne les voie pas
Et l’un de l’autre fleur
Ils passeront au travers

(Pierre Albert-Birot)


Illustration: Gilbert Garcin

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Dans le train roule le temps (Georges Jean)

Posted by arbrealettres sur 3 décembre 2016



Dans le train roule le temps

Des paysages qui s’ouvrent
Quand on veut mordre dedans

Des maisons comme des yeux
Avec de fausses paupières

Des gens qui marchent
Des jardins tristes
des rivières

S’asseoir enfin…

Mais je suis emporté jusqu’au bout du voyage.

(Georges Jean)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Va jusqu’au bout (Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 17 novembre 2016



Va jusqu’au bout,
Va jusqu’au bord,

Tords-lui son cri
A cet à-pic.

(Guillevic)


Illustration: Gilbert Garcin

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Suis-moi jusqu’au bout de la nuit (Serge Gainsbourg)

Posted by arbrealettres sur 6 juin 2016




– Ne dis
– Rien
– Surtout
– Pas
– Ne dis
– Rien
– Suis-moi
– Ne dis
– Rien
– N’aie pas
– Peur
– Ne crains
– Rien
– De moi

Suis-moi jusqu’au bout de la nuit
Jusqu’au bout de ma folie
Laisse le temps, oublie demain
Oublie tout, ne pense plus à rien

(Serge Gainsbourg)

Illustration: ArbreaPhotos

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | 3 Comments »

La forêt en silence (Philippe Jones)

Posted by arbrealettres sur 18 mars 2016



Il faut remonter souvent
vers les lieux de nos rencontres
pour y puiser des vivres,
sonder chaque point d’eau,
laisser un fruit mûrir;
si le parcours est long,
on s’émerveille alors
de la constance de nos pas

La forêt en silence
renouvelle ses feuilles

Et nous allons vers le bout de nous-mêmes

(Philippe Jones)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

J’irai jusqu’au bout du chemin (Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 23 janvier 2016



J’irai jusqu’au bout du chemin

Si j’ai l’espoir
Que je la trouverai

La feuille
Que je ne connais pas
Dont j’ai besoin.

(Guillevic)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | 2 Comments »

TU NE FERAS TAIRE (Alain Borne)

Posted by arbrealettres sur 12 septembre 2015



Ikenaga Yasunari_1263 [1280x768]

Tu ne feras taire
ni mon âme, ni mon sang, ni ma voix.

Mes lèvres ne peuvent plus s’ouvrir
que pour dire ton nom
baiser ta bouche
te devenir en te cherchant.

Et même si je parle de rose
il s’agit de toi
ou de pain ou de miel
ou de sable ou de moi.

Tu es au bout de chacun de mes mots
tu les emplis, les brûles, les vides.

Te voici en eux
tu es ma salive et ma bouche
et mon silence même est crispé de toi.

(Alain Borne)

Illustration: Ikenaga Yasunari

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :