Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘au-revoir’

UN CONTE MAL CENTRÉ (Jean Tardieu)

Posted by arbrealettres sur 14 juin 2019




    
UN CONTE MAL CENTRÉ

Je veux écrire un conte. Mais, — imbécile que je suis! —,
je tombe dans la vie de mes personnages avant le drame qu’il eût été passionnant de raconter.
Tant pis! « Au revoir, leur dis-je, on repassera! »

Mais quand je reviens, — malheur! — c’est après le drame!
Et la petite vie de tous les jours a repris,
à peine changée, à vrai dire, par quelques disparitions suspectes!

Alors, que faire? J’attends. J’attends. J’attends.
J’invite le lecteur à attendre avec moi.

(Jean Tardieu)

 

Recueil: La part de l’ombre
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in humour, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

JE VOUDRAIS PERDRE LA MEMOIRE (Christian Arabian)

Posted by arbrealettres sur 5 octobre 2018



 

Max Gasparini -  (32) [1280x768]

JE VOUDRAIS PERDRE LA MEMOIRE

Je voudrais perdre la mémoire
Te rencontrer une seconde fois
Et te dire au revoir
Avoir un rendez-vous dimanche
Le coeur battant en déguisant ma voix
Sans montrer patte blanche

Recommencer de la même façon
Et te chanter ma première chanson
Ne plus jamais penser
Ne plus jamais penser
Vivre sans passé

Je voudrais perdre la mémoire
Jouer ma chance une seconde fois
Pour te connaître mieux
Apprendre ton nom, ton adresse
Renouveler nos maladresses
Interroger tes yeux

Te retrouver pour un partage
Tantôt soleil, tantôt nuage
Ne plus jamais penser
Ne plus jamais penser
Vivre sans passé

Je voudrais perdre la mémoire
Te murmurer en te prenant la main
A demain, demain.

(Christian Arabian)

Illustration: Max Gasparini

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le temps n’est pas unique (Eugenio Montale)

Posted by arbrealettres sur 12 août 2018



 

Le temps n’est pas unique :
plusieurs rubans glissent, parallèles
souvent en sens contraire et rarement s’entrecroisent.

C’est quand se révèle la seule vérité que, dévoilée,
elle est aussitôt biffée par qui surveille engrenages et aiguillages.

Puis on replonge dans le temps unique.
Mais ce fut l’instant où les rares vivants se sont reconnus
pour se dire, non au revoir, mais adieu.

(Eugenio Montale)

Découvert chez Lara ici

Illustration: Gilbert Garcin

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nos vies (Claudine Helft)

Posted by arbrealettres sur 14 mai 2018




Illustration: Edouard Drouot
    
Nos vies

Quel repos à l’aventure de vie
si l’étincelle ne ceint plus la terre,
si la pierre ne recèle de
secret
sur les mots d’hier, paisiblement saignés
dans le soir, et l’adieu sur le trottoir?
Silhouette allongeant l’arbre de la main,
ainsi pour élever l’au-revoir
en arme de lumière ; y chante l’antienne,
interrogation sur le point du matin
ou vole des cendres encore chaudes ?

Que vaut la pensée lorsque se joue
la fugue ; la philosophie du soleil
n’éteint pas le feu. Il faut abandonner
le rêve qui ne serait plus qu’un rêve,
car l’étoile seule a droit sur toi.
Homme, ton repos est une fausse note
ton brouillard se lèvera sur l’azur.
Quel usage ferons-nous de nos vies ?
Dériverons-nous sur le chaleil et l’eau ?
car au premier signe il faut guetter
la démesure d’un Absolu possible :

le bonheur parfois s’écrit sur un radeau

(Claudine Helft)

 

Recueil: Une indécente éternité
Traduction:
Editions: De la Différence

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Faisant au-revoir de la main (Jack Kerouac)

Posted by arbrealettres sur 24 avril 2018



Faisant au-revoir de la main,
la petite fille
Recule

***

Waving goodbye,
the little girl,
Backing up

(Jack Kerouac)

Posted in poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Semainier (Sylvie Durbec)

Posted by arbrealettres sur 15 mars 2018




    
semainier

J’avais sept mouchoirs
lundi
mardi
mercredi
jeudi
vendredi
samedi
dimanche
ma mère les rangeait
dans un tiroir
entre les siens
et ceux de mon père
Les miens brodés
animaux du jour
de la semaine
et de la nuit
prochaine
une couleur par jour
lundi rouge mardi vert mercredi bleu
jeudi noir vendredi jaune samedi gris
et dimanche doré
tu as ton mouchoir
ma mère m’expliquait
noué aux quatre coins
pour couvrir ta tête
un noeud au coin
pour te souvenir
et aussi pour pleurer
et parfois te moucher
et au moment du départ
pour nous dire au revoir

je n’ai plus sept mouchoirs
aujourd’hui n’en reste qu’un
celui de papier avec ces mots
j’avais sept mouchoirs

(Sylvie Durbec)

 

Recueil: Le paradis de l’oiseleur
Traduction:
Editions: Al Manar

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La Rentrée de l’hiver (Robert Desnos)

Posted by arbrealettres sur 18 février 2018




    
La Rentrée de l’hiver

1
Voici l’hiver il va neiger sur la toiture
Voici la pluie il va neiger sur la toiture
Adieu soleil Adieu été
Au revoir beauté
Au revoir printemps
Au revoir beau temps.

2
Les cheminées les araignées sur les toitures
Les cheminées les araignées sur les toitures
C’est la rentrée c’est la sortie
C’est le vent d’esprit
C’est le cri d’la pluie
C’est l’hiver vive l’hiver qui recommence.

(Robert Desnos)

 

Recueil: Les Voix intérieures
Traduction:
Editions: L’Arganier

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Encore ? Non ! (Robert Creeley)

Posted by arbrealettres sur 9 février 2018



    
Encore ? Non !
Des fois je suis gêné
par la récurrence de ce pronom
qui place au centre, voire en
exergue, mon seul visage.

Bien sûr, je
suis gêné, est-ce possible autrement ?
Pareil pour le serveur et son plateau sur quoi
reposent (seulement) ses mains.

Toujours —
dimanchelundimardimercredijeudivendredisamedi —
où que je regarde,
je suis là.

Il y avait de la brise et un coquillage
amena Vénus —
mais je peux être là
sans aller ailleurs.

Alors au revoir
jusqu’à nos retrouvailles,
et quand tu viendras, entre sans frapper.
C’est je.

(Robert Creeley)

 

 

Recueil: Le sortilège
Traduction: Stéphane Bouquet
Editions: Nous

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Dire encore au revoir (Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 4 janvier 2018



Dire encore au revoir
Dans un aéroport,
Rêver de s’endormir
Dans une chambre blanche.

(Guillevic)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | 2 Comments »

Septembre (Georges Brassens)

Posted by arbrealettres sur 23 novembre 2017




    
Septembre

Septembre,
C’est un grand bonheur sous un ciel d’orage.
Septembre,
Ce sont des amants qui vont dans le soir.
Septembre,
Ce sont des mots remplis d’espoir,
Des mots tristes et tendres.
Septembre,
Ce sont des coeurs jeunes rêvant
Dans le vent.

Septembre,
C’est un rendez-vous au fond d’un village.
Septembre,
C’est un amour pur dans une forêt.
Septembre,
Ce sont des baisers qu’on voudrait
Toujours plus fous, plus tendres.
Septembre,
Ce sont les joyeux au revoir
Chaque soir.

Septembre,
C’est un clocher noir qui sonne un mariage.
Septembre,
Ce sont des jardins chargés de couleurs.
Septembre,
Ce sont des yeux chargés de pleurs,
Des yeux tristes et tendres.
Septembre,
Ce sont des souvenirs lointains,
Incertains.

Septembre,
C’est un pauvre amour sous un ciel d’orage.
Septembre,
Ce sont des regards qui semblent moqueurs.
Septembre,
Ce sont les dernières lueurs
D’un feu qui fut bien tendre.
Septembre,
Septembre, c’est un coeur trop lourd
Qui pleure de beaux jours.

(Georges Brassens)

 

Recueil: Les couleurs vagues
Editions: Le Cherche Midi

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :