Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘autorité’

Que diras-tu ce soir, pauvre âme solitaire (Charles Baudelaire)

Posted by arbrealettres sur 19 novembre 2018




Que diras-tu ce soir, pauvre âme solitaire

Que diras-tu ce soir, pauvre âme solitaire,
Que diras-tu, mon coeur, coeur autrefois flétri,
À la très belle, à la très bonne, à la très chère,
Dont le regard divin t’a soudain refleuri?

— Nous mettrons notre orgueil à chanter ses louanges:
Rien ne vaut la douceur de son autorité
Sa chair spirituelle a le parfum des Anges
Et son oeil nous revêt d’un habit de clarté.

Que ce soit dans la nuit et dans la solitude
Que ce soit dans la rue et dans la multitude
Son fantôme dans l’air danse comme un flambeau.

Parfois il parle et dit: «Je suis belle, et j’ordonne
Que pour l’amour de moi vous n’aimiez que le Beau;
Je suis l’Ange gardien, la Muse et la Madone.»

(Charles Baudelaire)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Qu’il nous soit rendu par le poème (Nathalie Michel)

Posted by arbrealettres sur 20 septembre 2018



 

Alexander Anufriev  (1)

qu’il nous soit rendu par le poème
là par choix ou autorité
l’espace recréé
refait
reformé
autre
à jamais

(Nathalie Michel)

Illustration: Alexander Anufriev

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La toile des branches nues (Jean Mambrino)

Posted by arbrealettres sur 14 novembre 2016



La toile des branches nues

La toile des branches nues
a pris au piège
le ciel d’un bleu d’hiver
brillant de gel et de silence

comme sont pures
les apparences
qui se présentent
avec l’autorité de l’origine
dans leur parfaite solitude
dans leur oubli
leur transparence
ouvertes
sur l’odeur de l’hiver
l’azur d’un autre règne
semblable au rien de la lumière

d’où vient alors l’éclat
l’autorité
l’humilité de cette absence ?

(Jean Mambrino)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Obsolescence (Jean-Henri Bondu)

Posted by arbrealettres sur 9 septembre 2016



Savent-ils s’ils eurent
un visage? Obsolescence.
Vérité ne dure
aux lacis des circonstances
sous l’autorité des masques.

(Jean-Henri Bondu)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les Moutons (Madame Deshouliéres)

Posted by arbrealettres sur 16 octobre 2015




Les Moutons

Hélas ! petits moutons que vous êtes heureux,
Vous paissez dans nos champs sans soucis, sans alarmes
Aussitôt aimés qu’amoureux,
On ne vous force point à répandre des larmes ;
Vous ne formez jamais d’inutiles désirs ;
Dans vos tranquilles corps l’amour suit la nature ;
Sans ressentir ses maux vous avez ses plaisirs.
L’ambition, l’honneur, l’intérêt, l’imposture,
Qui font tant de maux parmi nous,
Ne se rencontrent point chez vous,
Cependant nous avons la raison pour partage,
Et vous en ignorez l’usage.
Innocents animaux, n’en soyez point jaloux,
Ce n’est pas un grand avantage.
Cette fière raison dont on fait tant de bruit,
Contre les passions n’est pas un sûr remède ;
Un peu de vin la trouble, un enfant la séduit ;
Et déchirer un coeur qui l’appelle à son aide
Est tout l’effet qu’elle produit ;
Toujours impuissante et sévère,
Elle s’oppose à tout et ne surmonte rien.
Sous la garde de votre chien
Vous devez beaucoup moins redouter la colère
Des loups cruels et ravissants,
Que, sous l’autorité d’une telle chimère,
Nous ne devons craindre nos sens.
Ne vaudrait-il pas mieux vivre comme vous faites
Dans une douce oisiveté ?
songe,
Ces prétendus trésors, dont on fait vanité,
Valent moins que votre indolence :
Ils nous livrent sans cesse à des soins criminels ;
Par eux plus d’un remords nous ronge ;
Nous voulons les rendre éternels,
Sans songer qu’eux et nous passerons comme un
Il n’est, dans ce vaste univers,
Rien d’assuré, rien de solide ;
Des choses ici-bas la fortune décide
Selon ses caprices divers.
Tout l’effort de notre prudence
Ne peut nous dérober au moindre de tes coups.

(Madame Deshouliéres)

 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

L’homme, l’homme fier (William Shakespeare)

Posted by arbrealettres sur 8 septembre 2015



 

ange triste_930

L’homme, l’homme fier …
Drapé dans sa petite autorité passagère,
Et le plus ignorant de ce dont il est le plus assuré,
Son essence transparente comme le cristal,
comme un singe en colère
Joue de si invraisemblables tours devant le Très-Haut
Qu’il fait pleurer les anges.

***

But man, proud man,
Drest in a little brief authority,
Most ignorant of what he is most assured,
His glassy essence, like an angry ape,
Plays such fantastic tricks before high heaven
As make the angels weep.

(William Shakespeare)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | 5 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :