Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘autour’

Moi je ne l’ai pas invitée (Maram al-Masri)

Posted by arbrealettres sur 2 juin 2023



Illustration
    
moi
je ne l’ai pas invitée
à me rendre visite
elle tourne autour de moi
je la chasse
mais
telle une mouche noire
telle une mouche noire et laide
elle vole ici et là
et se pose au fond de mon coeur
la mélancolie
est une vache idiote
qui rumine
l’herbe et la paille de ma joie

(Maram al-Masri)

Recueil: Cerise rouge sur carrelage blanc
Editions: Bruno Doucey

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nous, les exilés (Maram al-Masri)

Posted by arbrealettres sur 31 mai 2023



    

Nous, les exilés
qui vivons à coups de calmants.
Notre patrie est devenue Facebook
cela nous ouvre le ciel
fermé devant nos visages aux frontières.

Nous, les exilés,
nous dormons en serrant contre nous
notre téléphone mobile.
Sous les lumières
des écrans de nos ordinateurs
nous nous assoupissons pleins de tristesse
et nous réveillons pleins d’espoir.

Nous, les exilés,
rôdons autour de nos maisons lointaines
comme les amoureuses rôdent
autour des prisons,
espérant apercevoir l’ombre
de leurs amants.

Nous, les exilés, nous sommes malades
d’une maladie incurable

Aimer une patrie
mise à mort.

(Maram al-Masri)

Recueil: Elle va nue la liberté
Editions: Bruno Doucey

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ce coeur que vous m’avez fait (Marie Noël)

Posted by arbrealettres sur 30 mai 2023



    

Ce coeur que vous m’avez fait, blessé d’avance,
Puisque nul n’en a besoin pour le sien,
Puisque, si je tombe en quelque puits immense,
A personne autour il ne manquera rien,

Puisque personne hors vous n’a vu mon âme,
Mieux vaudrait peut-être — ô Dieu, ne craignez pas,
Si vous la tuez, que quelqu’un la reclame —
Peut-être en finir avec elle tout bas,

En finir pour la guérir d’être immortelle —
Immortels seront les autres. Me guérir
Par pitié, d’être sans fin à cause d’elle
Ce mal qui ne peut ni vivre ni mourir.

Je passerai… je n’aurai plus jamais de moi,
Plus jamais ni vent ni nouvelle…

(Marie Noël)

Recueil: Poètes d’aujourd’hui – Marie Noël
Editions: Pierre Seghers

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’HERBE (Alain Bosquet)

Posted by arbrealettres sur 9 mai 2023




    
L’HERBE

Dans la Forêt aux Six Couleuvres,
mes bras autour d’un chêne, j’ai hurlé :
«Je vais mourir. »
L’azur m’a répondu : «Moi, je m’en moque.»
Le ruisseau ne s’est pas arrêté
et le caillou m’a dit :
«Ce n’est pas mon affaire
car je suis mort sans m’émouvoir plus de cent fois.»
La fourmi m’a nargué :
«Je ne veux rien comprendre. »
Une herbe toutefois m’a paru plus aimable :
«Je te recouvrirai, si tu insistes. »

(Alain Bosquet)

Recueil: Anthologie de la poésie française du XXè siècle
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Couteau (Richard Brautigan)

Posted by arbrealettres sur 29 avril 2023




    
couteau

Bâtis un mur
autour de ton cœur
pour que l’amour
ne puisse jamais entrer.

L’amour est plus cruel
que le couteau
d’un homme
qui tranche
la gorge
de quatre enfants.

***

knife

Build a wall
around your heart
so that love
can never get in.

Love is crueler than the knife of a man
who slit
the throats of four children.

(Richard Brautigan)

Recueil:Pourquoi les poètes inconnus restent inconnus
Traduction: de l’anglais par Thierry Beauchamp et Romain Rabier
Editions: Points

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

NOUS VIVIONS (Joyce Mansour)

Posted by arbrealettres sur 10 avril 2023




    
NOUS VIVIONS…

Nous vivions englués au plafond
Suffoqués par les vapeurs rances exhalées de la vie quotidienne
Nous vivions rivés aux plus basses profondeurs de la nuit
Nos peaux séchées par la fumée des passions
Nous tournions autour du pôle lucide de l’insomnie
Jumelés par l’angoisse séparés par l’extase
Vivant notre mort dans le goulot de la tombe

(Joyce Mansour)

Recueil: Le livre d’or de la poésie française contemporaine
Editions: Marabout

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

TROP TARD (Hermann Hesse)

Posted by arbrealettres sur 28 mars 2023




    
TROP TARD

Désuet, avec sa médiocre colonnade,
Le vieux château se dresse ; et, d’une aile malade
Sur les mauves asters voletant au hasard,
Un dernier papillon frissonne.
Tout, au jardin fané d’automne,
Dit que je suis venu trop tard.

Là-haut, sur le balcon, dans ses robes de soie,
Avec un cerne autour de ses fiers yeux sans joie,
Orgueilleuse, la reine morne au teint blafard
Retient la main qu’elle veut tendre.
Point de pardon : comment comprendre
Pourquoi je suis venu trop tard ?

***

ZU SPÄT

Altmodisch steht mit schmächtigen Pilastern
Wie sonst das Schloß. Auf violetten Astern
Irrt noch ein später Falter her und hin
Mit krankem Flügelschlagen,
Und welke Beete sagen
Daß ich zu spät gekommen bin.

Und am Balkon in seidenen Gewändern,
Mit stolzen Augen in vertrübten Rändern,
Steht trüb und stolz die blasse Königin,
Und will die Hand erheben, —
Und kann mir nicht vergeben,
Daß ich zu spät gekommen bin.

(Hermann Hesse)

Recueil: Poèmes choisis
Traduction: Jean Malaplate
Editions: José Corti

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

J’ai cru l’attendre (Jacques Dupin)

Posted by arbrealettres sur 20 mars 2023


couple-enlace

elle avait plusieurs mains, un seul doigt
j’ai cru l’attendre, elle était
autour de mes bras

(Jacques Dupin)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le papillon est amoureux de la rose (Heinrich Heine)

Posted by arbrealettres sur 14 mars 2023




    
Le papillon est amoureux de la rose,
Mille fois autour d’elle il volette,
Mais autour de lui, tendre comme l’or,
C’est le rayon amoureux du soleil qui volette.

Mais de qui la rose est-elle donc amoureuse ?
Je n’aimerais que trop le savoir.
Est-ce du rossignol qui chante?
Est-ce de l’étoile du berger qui se tait?

Je ne sais de qui la rose est amoureuse ;
Mais moi, je vous aime tous :
Rose, papillon, rayon du soleil,
Étoile du berger et rossignol.

(Heinrich Heine)

Recueil: Nouveaux poèmes
Traduction: Anne-Sophie et Jean Guégan
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Danser autour du piano (Jaroslav Seifert)

Posted by arbrealettres sur 11 mars 2023




    
Danser autour du piano,
respirer longuement les fleurs
sur le chapeau d’une demoiselle.

Puis déguster,
déguster le miel d’une chevelure blonde
qui s’écoule sur les blancs oreillers.

(Jaroslav Seifert)

Recueil: Les danseuses passaient près d’ici
Traduction: Petr Kral et Jan Rubes
Editions: Actes Sud

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :