Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘avarice’

La Poule aux oeufs d’or (Jean de la Fontaine)

Posted by arbrealettres sur 9 août 2017



Illustration: Lucette Philippe Niord  
    
La Poule aux oeufs d’or

L’avarice perd tout en voulant tout gagner.
Je ne veux, pour le témoigner,
Que celui dont la Poule, à ce que dit la Fable,
Pondait tous les jours un oeuf d’or.
Il crut que dans son corps elle avait un trésor.
Il la tua, l’ouvrit, et la trouva semblable
A celles dont les oeufs ne lui rapportaient rien,
S’étant lui-même ôté le plus beau de son bien.
Belle leçon pour les gens chiches :
Pendant ces derniers temps, combien en a-t-on vus
Qui du soir au matin sont pauvres devenus
Pour vouloir trop tôt être riches ?

(Jean de la Fontaine)

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je n’incline à rien (Jude Stéfan)

Posted by arbrealettres sur 6 août 2016



 

Que la main de femme
de luxure me guérisse
que le rire de l’imbécile
me guérisse de la superbe
qu’un sommeil vivant
de l’ennui me guérisse
que l’universelle mort
me guérisse de la haine
que le triomphe du vulgaire
de la colère me guérisse
que l’innocent suicide
me guérisse d’avarice
que je n’incline à rien
qu’à n’incliner à rien.

(Jude Stéfan)

Illustration: Edward Hopper

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Toute la babiole (Jean Moréas)

Posted by arbrealettres sur 5 décembre 2015



Myrtille Henrion Picco x54 [800x600]

Toute la babiole

Voilà pourtant le but inepte des choses.
Les fins parfums de la jupe qui froufroute
Le long du trottoir blanc comme la grand’route,
Les lourds parfums de la lourde chevelure,
Nattes au dos, torsades sur l’encolure.
La pénitence après le péché, sans doute
L’orgueil et l’avarice et l’envie, et toute

La babiole ; et l’amour de la nature,
Et même la lune à travers la verdure ;
Et même la lune et même l’espoir, cette
O cette folie ! Et le soleil, ses hâles,
Et la pluie, et la tristesse des jours pâles.
Et bouquets qu’on souhaite et bouquets qu’on jette.
Et la bonne tiédeur des premières bûches,
Et sa gorge en les dentelles et les ruches.

(Jean Moréas)

Illustration: Myrtille Henrion Picco

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :