Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘axe’

Contre la vitre vient battre le bruit du monde (Lionel Ray)

Posted by arbrealettres sur 2 janvier 2019



Contre la vitre vient battre
le bruit du monde.
Ce qu’il y a d’éveillé en toi, Comme l’écho murmurant
d’une source, accompagne l’écriture

Des oiseaux. Le corps est devenu
plaines et montagnes. Sur l’axe du temps
tourne la roue des aubes.

(Lionel Ray)

Découvert ici: http://laboucheaoreilles.wordpress.com/

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

S’effondrer n’est pas le Fait d’un instant (Emily Dickinson)

Posted by arbrealettres sur 13 décembre 2018



S’effondrer n’est pas le Fait d’un instant
Une pause capitale
Les processus de Délabrement
Sont de méthodiques Déclins –

D’abord une Toile d’araignée sur l’Âme
Une Pellicule de Poussière
Une Vrille dans l’Axe
Une Rouille Élémentaire –

La Ruine a des règles – OEuvre diabolique
Lente et cohérente –
Perdre en un moment, ne s’est jamais vu
Glisser – régit la Chute –

***

Crumbling is not an instant’s Act
A fundamental pause
Dilapidation’s processes
Are organized Decays –

‘Tis first a Cobweb on the Soul
A Cuticle of Dust
A Borer in the Axis
An Elemental Rust –

Ruin is formal – Devil’s work
Consecutive and slow –
Fail in an instant, no man did
Slipping – is Crashes law –

(Emily Dickinson)

Illustration: Odilon Redon

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

SUITE NORTHUMBRIENNE (Kathleen Raine)

Posted by arbrealettres sur 2 décembre 2018




SUITE NORTHUMBRIENNE

Telle semble être la vie de l’homme, ô Roi, pareille au vol
d’un moineau à travers la grande salle où tu es attablé, l’hiver,
avec le feu dans l’âtre, au-dehors la pluie et la tempête glacées.
Le moineau entre en volant par une porte, reste un moment
dans la lumière et la chaleur du feu de l’âtre, puis retourne
dans l’obscurité d’où il était venu.

Paroles attribuées à un conseiller dans le récit fait par Bede
de la conversion d’Eadwine, roi de Northumberland.

Pure, avant le commencement du monde,
J’étais la violence du vent et de la vague,
J’étais l’oiseau avant que nul oiseau ne chante,

Je n’ai jamais été immobile,
Je tournais sur l’axe de ma joie,
J’étais la danseuse solitaire sur la colline,

La pluie au flanc de la montagne,
La brume qui se lève,
J’étais le tourment de la mer,

J’ai tissé la toile de couleur
Avant l’arc-en-ciel,
Le labyrinthe de la fleur
Avant que ne pousse la feuille.

J’étais la pierre enfouie,
Le fossile de la forêt,
J’ai connu la racine des choses :
Avant le royaume de la mort
Je suis passée par la tombe.

Pendant des temps immémoriaux mon voyage
Fait le tour de l’univers
Et je demeure
Avant le premier jour.

[extrait]

***

NORTHUMBRIAN SEQUENCE

So seems the life of man, O King, as a sparrow’s flight through
the hall when you are sitting at meat in winter-tide, the fire
on the hearth, the icy rainstorm without.
The sparrow flies in at one door and tarries for a moment
in the light and heat of the hearth-fire, then flies forth into the
darkness whence it came.

Words attributed to an ealdorman, in Bede’s account of the
conversion of Eadwine, King of Northumberland.

Pure I was. before. the world began,
I was the violence of wind and wave,
I was the bird before bird ever sang.

I was never still,
I turned upon the axis of my joy,
I was the lonely dancer on the hill,

The rain upon the mountainside,
The rising mist,
I was the sea’s unrest.

I wove the web of colour
Before the rainbow,
The intricacy of the flower
Before the leaf grew.

I was the buried ore,
The fossil forest,
I knew the roots of things:
Before death’s kingdom
I passed through the grave.

Times out of mind my journey
Circles the universe
And I remain
Before the first day.

(Kathleen Raine)

Illustration: Josephine Wall

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Autour de l’axe du vide (Salvador Espriu)

Posted by arbrealettres sur 3 avril 2018



Illustration: Julia Perret
    
Autour
de l’axe
du vide,
au bal, jamais
de repos,
de sens
non plus.
Peut-être
seulement
l’effroi
d’un cri.
Confuses,
lointaines,
plaintes
étouffées.
Au monde
d’en haut,
en fines
brumes,
le soleil
se couche,
survient
la nuit.

***

Entorn
de l’eix
del buit,
al ball,
mai cap
repòs,
tampoc
sentit.
Potser
només
l’esglai
d’un crit.
Llunyà,
confus,
ofec
de planys.
Al mOn
de dalt,
per fins
lleganys,
el sol
es pon,
ja ve
la nit.

(Salvador Espriu)

 

Recueil: Cimetière de Sinera
Traduction: Mathilde et Albert Bensoussan et Denise Boyer
Editions: Ibériques

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’axe de la terre dérive (Hélène Dorion)

Posted by arbrealettres sur 10 mars 2018



Illustration: Daniele Guido
    
L’axe de la terre dérive
et nos mains se rejoignent
soudain nous sommes
la lumière qui a manqué.

Nulle part où aller, sinon vers cet amour
d’où nous venons.

(Hélène Dorion)

 

Recueil: Sans bord sans bout du monde
Traduction:
Editions: La différence

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

FLEUR (René Guy Cadou)

Posted by arbrealettres sur 25 janvier 2018




    
FLEUR

O fleur
Pour qui ta bouche endormie
Et l’abeille
Cette main sans éclat dans le torrent du jour
Le gai refrain du sang qui remonte son cours
Rien ne traverse plus mon ombre si paisible
O coeur noir
Si tenté de figurer la cible
Qui te remet dans l’axe éblouissant de l’homme
Je suis très loin
Debout
Entre mes bras sauvages
Je bouge
Et mes yeux font en moi le paysage
Je dors
Et mon sommeil trouve des passagers
Fille que me dispute un peu de vent léger
Je ris en écartant tes lèvres fugitives.

(René Guy Cadou)

 

Recueil: Poésie la vie entière
Traduction:
Editions: Seghers

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Pas de clef à la poésie (Andrée Chedid)

Posted by arbrealettres sur 7 janvier 2018



Illustration: Sonia Mandel
    
Pas de clef à la poésie
Pas de ciel
Pas de fond
Pas de nid
Pas de nom

Ni lieu
Ni but
Ni raison

Aucune borne
Aucun fortin
Aucun axe
Aucun grain

Mais ce souffle

Qui s’infiltre

Dans l’étoffe des âmes

Pour délier leurs saisons:

Peuple d’hirondelles
Au regard pénétrant
A la vue déployée.

(Andrée Chedid)

 

Recueil: Poèmes pour un texte 1970-1991
Traduction:
Editions: Flammarion

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’oeil (Rose Ausländer)

Posted by arbrealettres sur 23 mai 2017



    

L’oeil

Émail de l’iris
le liquide lacrymal
verse du brillant
dans la courbe
où repose le noyau
caressé par l’eau

prédestiné
à l’aveuglement

Le spectre
tourne
autour de son axe
par le pont de lumière
toute apparition
pénètre la lentille

Monde jamais las
d’entrer

(Rose Ausländer)

 

Recueil: Sans visa
Traduction: Eva Antonnikov
Editions: Héros-Limite

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le non-manifesté (Aïcha Arnaout)

Posted by arbrealettres sur 27 avril 2017



 

Le non-manifesté
se mirant dans le vide
avait-il une intention?
le manifesté
se meut-il par une fin?

émerveillée
je courbe un peu plus
l’axe de l’éternel questionnement.

(Aïcha Arnaout)

Recueil: L’inventaire des choses (Anthologie)
Traduction: Aïcha Arnaout
Editions: Action Poétique

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Quand le flux de la nuit me coule sur les lèvres (Jules Supervielle)

Posted by arbrealettres sur 10 novembre 2016



 

Quand le flux de la nuit me coule sur les lèvres
Me couvrant le menton avec un sang tout noir,
Lentement soulevé par le boeuf du sommeil,
Je sens tourner en moi l’axe de mon regard.
J’entre dans le champ clos de ma chair attentive
Au pays qui respire et qui bat sous ma peau.
Mes os sont les rochers de ces plaines rétives
Où pousse une herbe rare appelée arlisane,
Et comme un voyageur qui arrive de loin
Je découvre en intrus mon paysage lointain.

(Jules Supervielle)

Illustration: Marina Podgaevskaya

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :