Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘(Azadée Nichapour)’

A présent je marche en moi-même (Azadée Nichapour)

Posted by arbrealettres sur 10 décembre 2018



A présent je marche en moi-même
épuisée du chemin qui me sépare de moi
Enigme à moi-même
je me cherche où je me perds

(Azadée Nichapour)

Illustration: Aron Wiesenfeld

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , | 2 Comments »

Ne pleure pas (Azadée Nichapour)

Posted by arbrealettres sur 10 décembre 2018



 

Ne pleure pas
après les bateaux qui partent

Le tour de ton coeur est plus vaste
que le tour de la Terre

(Azadée Nichapour)

Découvert chez Lara ici

Illustration

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , | 2 Comments »

Remonter le fleuve des origines (Azadée Nichapour)

Posted by arbrealettres sur 10 décembre 2018



 

Remonter le fleuve
des origines
Le Je en vaut-il le péril

Est-il dit
que pour se trouver
il soit utile de se perdre

sinon dans l’exil de l’écriture

(Azadée Nichapour)

Découvert chez Lara ici

Illustration: Fan Ho

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , | 4 Comments »

RENDEZ-VOUS (Azadée Nichapour)

Posted by arbrealettres sur 10 décembre 2018



 

Alberto Donaire rocio

RENDEZ-VOUS

Je te donne rendez-vous
tu viendras

dans un pays au soleil
si vaste qu’il embrasse le monde
si petit qu’il tient en un mot

Je te donne rendez-vous
tu viendras

dans un pays éternel
où dansent consonnes et voyelles
derrière «masques et bergamasques»

Je te donne rendez-vous
tu viendras

dans un pays fraternel
ses monuments sont des tourments
universels
son histoire écrite en Lumière

Je te donne rendez-vous
dans ta langue maternelle

(Azadée Nichapour)

Illustration: Alberto Donaire

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Heureusement que les miroirs sont différents (Azadée Nichapour)

Posted by arbrealettres sur 10 décembre 2018



Heureusement que les miroirs
sont différents

Sinon on se ressemblerait
comme deux gouttes d’eau

On pourrait même
se prendre pour soi-même

Il ne manquerait plus
que de se croire unique

(Azadée Nichapour)

Poème découvert chez “laboucheaoreille” ici

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Il faut que je vous dise (Azadée Nichapour)

Posted by arbrealettres sur 10 décembre 2018



Il faut que je vous dise
je ne suis pas celle qu’on vous présente

Ceci n’est pas une Persane
mais une personne

Méfiez-vous de la forêt qui cache l’arbre

(Azadée Nichapour)

Découvert chez Lara ici

Illustration: Imane Maliki

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Il faut que je vous dise (Azadée Nichapour)

Posted by arbrealettres sur 10 décembre 2018



Il faut que je vous dise
je ne suis pas celle qu’on vous présente

Ceci n’est pas une Persane
mais une personne

Méfiez-vous de la forêt qui cache l’arbre

(Azadée Nichapour)

Poème découvert chez « laboucheaoreille » ici

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Suis-je à jamais beaudelairisée (Azadée Nichapour)

Posted by arbrealettres sur 22 juillet 2018



Suis-je à jamais beaudelairisée
qu’en mon miroir
yeux
chevelure
parfois la beauté
parfois même l’effroi de la mort
me renvoient son regard

Comme ces miroirs qui se répondent
à l’infini
dans la vie
femme et poète en moi se fécondent

Et je n’ai
pour habiter ma nudité que les bijoux sonores de la langue

(Azadée Nichapour)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Chaque nuit à la même heure (Azadée Nichapour)

Posted by arbrealettres sur 24 avril 2018



Chaque nuit à la même heure
un train traverse mon sommeil
Un jeune homme me tend une fleur
j’ai six ans au bras de ma mère
dans le train qui nous mène
à la mer Caspienne
Souvenir d’un instant
pour le voyage d’une vie

(Azadée Nichapour)

Découvert chez Lara ici

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

A la recherche de la beauté (Azadée Nichapour)

Posted by arbrealettres sur 20 août 2017



Relier tous les hasards
A la recherche de la beauté
[…]
C’est elle la Fée qui nous réalise
Elle seule console de la Cruauté
De naître au sein de l’Ephémère

(Azadée Nichapour)


voir ce Poète chez Lara

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | 2 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :