Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘azalée’

TON CORPS… (Robert Goffin)

Posted by arbrealettres sur 12 novembre 2019



 

Alain Bonnefoit -Nu_avec_Dentelle

Ton corps enveloppé d’absences de caresses
Dont le souvenir brûle au bûcher des mémoires
A voyagé longtemps sur la route des hommes
Avant ce jour venu de plus loin que la chair
Décembre rage dans les rouges floraisons
Les caresses naissent au seuil de tes cheveux
Où le poète las de traîner ses abîmés
Décelait les secrets continents de tes hanches
Dans des senteurs d’aurore et de Patagonie
Ton visage revient de plus loin que lui-même
Par des brûlantes plages d’ombre et d’azalée
Où ton corps appelait la déroute des, hommes
Tes paumes d’archipels baignent au clair de lune
Tes yeux mélodieux d’ambre et de forêt vierge
Et tes hanches de puits profond dans le désert
Offrent leur orchidée de sable à la folie
Du poète hésitant devant le crépuscule
Il se tait d’écouter ton murmure d’absence
Il sollicite l’aube et l’ombre et l’orchidée
Il épelle l’azur le temps et les savanes
Il baise l’Orénoque et la Patagonie
De ses lèvres de source aux pistils de tes doigts

Et le bruit de ton sang et tes baisers perdus
Et ta saveur d’embrun de filtre et de rosée
Et tes automnes roux de feuillages rouillés
Ne sont plus que les mots de deux vies arrachées
Au poème de ceux qui râlent pour fleurir

L’ombre, l’ambre, la hanche, l’aube et tes savanes
Ne sont plus que les mots d’une flore interdite
Que le poète cueille au vif de ta blessure
Femme nouée enfin à la chair de ta vie.

(Robert Goffin)

Illustration: Alain Bonnefoit

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

D’or sont les ailes (Yosano Akiko)

Posted by arbrealettres sur 30 octobre 2019



Illustration
    
D’or sont les ailes
De ce lutin qui mordille
Des fleurs d’azalée
Et qui remonte à la rame
La rivière sa beauté

(Yosano Akiko)

 

Recueil: Cheveux emmêlés
Traduction: Claire Dodane
Editions: Les Belles Lettres

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tu vins vers moi par les vallées (Stuart Merrill)

Posted by arbrealettres sur 9 septembre 2019



 

Yuri Dubinin - (3)

Tu vins vers moi par les vallées
Où s’effeuillaient les azalées,
O soeur des heures en allées !

Ta toison était de couleur
Rousse, et ta bouche de douleur
Pareille à la mort d’une fleur.

Tes yeux semblaient des cieux d’automme
Où le dernier orage tonne,
Mélancolique et monotone.

Ta voix chantant la mort d’un roi
Fut toute la femme pour moi,
Fol alors en quête de foi.

Et ces lèvres d’enfant mauvaise
Que seul le sang d’Amour apaise
Qu’ont-elles dit qu’il faut qu’on taise ?

Ah ! rien, sinon qu’Amour est mort
Sur notre seuil de mal abord
Où sourit le masque du Sort :

Je me souviens qu’en les vallées
Tombaient les fleurs des azalées,
Au cours des heures en allées.

(Stuart Merrill)

Illustration: Yuri Dubinin

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tout à coup cela frappe au visage (Aïgui)

Posted by arbrealettres sur 25 novembre 2016



Jean Charles Nicaise Perrin  -tete-de-jeune-femme-morte-n-7230539-0

 

— tout à coup cela frappe au visage : il y avait pourtant une autre main

blanche — sur la rambarde rouge du balcon
près des azalées

/ elle a tressailli tout à coup et disparu
et le monde
s’est fait — point vrillant sur le front :

oh : cela est
la première concentration de la peur… —

et cependant il ne fut pas crié « maman » / … —

[…]

comme un Dieu qui s’est arrêté
/ plus jamais
il n’y aura rien d’autre — d’autre
que Son Arrêt / —

(Aïgui)

Illustration: Jean Charles Nicaise Perrin

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La fleur d’azalée (Shikin)

Posted by arbrealettres sur 9 septembre 2015



La fleur d’azalée
en tombant a délaissé
deux trois étamines

(Shikin)

Illustration

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , | 1 Comment »

L’eau médite (Campo)

Posted by arbrealettres sur 15 mai 2015



 

azalée-gertrude-palmer [1280x768]

L’eau médite, hésite entre les croisées…
Mais parmi les rayonnages depuis hier s’est égarée
une abeille. Et entre les chenets desséchés
fragile brille depuis hier une azalée.

(Campo)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :